Le gouvernement justifie son collectif budgétaire

par Gérald Roux mercredi 4 juillet 2012 17:09
Philippe Wojazer / Reuters Reuters

Pour l'équipe de Jean-Marc Ayrault, les augmentations d'impôt s'expliquent par la surestimation de certaines recettes par le gouvernement Fillon. Il sort ses chiffres pour appuyer sa démonstration.

Jérôme Cahuzac explique qu'"il manque 7,1 milliards d'euros de recettes en 2012 pour que la France puisse respecter ses engagements". Pour le ministre du Budget,  si cet argent manque, "c'est parce que le gouvernement précédent avait délibérément surestimé certaines de ses recettes". Et de conclure que si on demande aux Français un effort fiscal cette année, "il sera aux 2/3 de la responsabilité de la majorité précédente et pour 1/3 de la responsabilité de la majorité actuelle".

La porte-parole du gouvernement est sur la même ligne. Najat Vallaud-Belkacem explique que, pour réduire le déficit public, le gouvernement prend "en compte une révision à la baisse de 7,1 milliards d'euros des prévisions de recettes des administrations publiques pour 2012, dont 5,1 milliards d'euros pour l'Etat". Pour elle, "cette réduction est essentiellement due à la correction des prévisions exagérément optimistes (à hauteur de 5,9 milliards d'euros) des recettes, voire déraisonnables, retenues par le précédent gouvernement".