La lutte contre le chômage et contre le terrorisme, deux piliers du discours présidentiel

par Rédaction de France Info jeudi 31 décembre 2015 21:35
capture d\\\'écran
François Hollande lors de ses vœux aux Français pour 2016 © Image France 2

Dans ses vœux télévisés aux Français pour 2016, François Hollande a rappelé sa détermination à lutter contre le terrorisme et a annoncé un plan massif de formation pour les demandeurs d’emploi.

"Mon premier devoir, c’est de vous protéger"

Après une année marquée par une vague d’attentats sans précédent en France, François Hollande a redit jeudi soir dans ses vœux aux Français sa détermination à lutter contre le terrorisme, sur le sol français mais aussi à l’extérieur. "Je vous dois la vérité", a dit le chef de l’Etat. "Nous n’en avons pas terminé avec le terrorisme. Nous déjouons régulièrement des attentats. Mon premier devoir, c’est de vous protéger", a-t-il affirmé dans un discours grave et empreint d’une très grande solennité.

Une allocution de neuf minutes dans laquelle le chef de l’Etat a redit son souhait d’inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité pour les binationaux nés en France et condamnés pour un crime constituant une atteinte grave à la vie de la nation, un projet qui divise la gauche.

François Hollande : "Je n’accepterai jamais qu’on puisse diviser les Français entre eux"

Pas d’annonce, ni de changement de stratégie non plus sur le plan de l’action de la France au sein de la coalition. Les frappes contre Daech se sont intensifiées en Irak et en Syrie pour détruire le groupe Etat Islamique et surtout les coups "portent", a dit François Hollande. C’est un succès tout relatif sur lequel le chef de l’Etat s’est appuyé jeudi soir pour expliquer que la stratégie de la France contre le terrorisme va continuer et se renforcer sans changer de cap.

"La lutte contre le chômage reste ma première priorité"

Le président de la République a également consacré une grande place de ses vœux à la thématique du chômage et de l’emploi. La lutte contre le chômage reste sa "priorité", a-t-il affirmé. Il a annoncé de nouvelles aides à l’embauche pour les PME dès le début  de 2016 mais surtout un plan massif de formation pour 500.000 demandeurs d’emploi supplémentaires. Le dernier plan de formation annoncé remontait à la grande conférence sociale à l’automne avec un objectif chiffré de 150.000 formations prioritaires pour les chômeurs les moins qualifiés. Jeudi soir, le chiffre qui est donné par le chef de l’Etat c’est donc 500.000 formations de plus. 

Évoquant l'apprentissage, second volet du plan pour l'emploi préparé par la ministre du Travail, Myriam El Khomri, le chef de l'Etat a assuré que ses filières "seront largement ouvertes". François Hollande demande aussi au gouvernement la généralisation du service civique.
 

François Hollande : "S’il y a un état d’urgence sécuritaire, il y a aussi un état d’urgence économique et social"

Il a annoncé enfin un programme de grands travaux pour la croissance verte, notamment pour rénover les bâtiments et développer les énergies renouvelables. "Nous ferons de la cause du climat un grand chantier pour l'emploi", a-t-il fait valoir, trois semaines après l’accord de la COP21.
 
"2015 fut une année de souffrance et de résistance. Alors faisons de 2016 une année de vaillance et d'espérance", a conclu le chef de l'Etat français.