Jean-Louis Borloo lance son nouveau parti

par Clara Beaudoux mardi 18 septembre 2012 17:46, mis à jour le mardi 18 septembre 2012 à 17h48
Sami Belloumi Reuters

Jean-Louis Borloo a jeté mardi les bases de son nouveau parti, l'Union des démocrates et indépendants (UDI), qui entend occuper le centre de l'échiquier politique, mais ne comprend pas le MoDem de François Bayrou.

Une énième tentative pour essayer de faire exister le centre. Jean-Louis Borloo a lancé mardi son nouveau parti : l'Union des démocrates et indépendants (UDI). Plus de 200 personnalités et élus ont signé le pacte fondateur du mouvement qui souhaite rassembler militants et organisations politiques centristes et radicales, mais aussi des indépendants et des divers-droite.

"Il s'agit d'un jour important, pour ne pas dire historique", a lancé Jean-Louis Borloo face à un parterre d'élus en évoquant l'ouverture d'un "nouveau cycle", "la refondation d'une famille". "Depuis 15 ans, notre famille n'a pas rempli son devoir au service de notre pays, elle l'a payé. Oui, nous nous sommes dispersés", a constaté l'ancien ministre.

Un centre sans le MoDem ?

Un bémol toutefois dans cette volonté d'unir le centre : hormis quelques membres, le MoDem ne fait pas partie de ce rassemblement. Il faut dire que le mouvement de Jean-Louis Borloo entend se situer clairement "au centre droit". Celui-ci indiquait récemment que l'échec de François Bayrou à la présidentielle et aux législatives avait démontré à tous que "l'expérience d'un centre indépendant, sans alliance, était beau, romanesque, mais conduisait à une impasse politique".

La première réunion publique de l'UDI est prévue le 21 octobre à la Mutualité à Paris après l'installation début octobre des fédérations départementales du parti. Puis les premières échéances arriveront : les municipales et européennes de 2014.

Jean-Louis Borloo : "fonder ou refonder de manière irréversible" le centre