Jean-Louis Borloo annonce la création d'un groupe centriste à l'Assemblée

par Baptiste Schweitzer mardi 19 juin 2012 16:54
Charles Platiau Reuters

Le président du Parti radical a annoncé la création d'un nouveau groupe centriste à l'Assemblée nationale. Formé de députés du Parti radical, du Nouveau centre et des indépendants, il va s'appeler "l'Union des démocrates et indépendants".

Pour le moment, ce nouveau
rassemblement compte 17 membres. Suffisant pour créer un groupe à l'Assemblée
nationale. L'UDI, pour l'Union des démocrates indépendants, compte dans ses
rangs des députés du Parti radical, du Nouveau centre et des indépendants. Pour
Jean-Louis Borloo, qui en a été à l'origine et qui en est le président, ce
rassemblement "a vocation à accueillir d'autres parlementaires".

Pour l'ancien ministre de l'Écologie : "La France avait besoin d'un groupe qui s'attache aux
valeurs de la République, qui se situe clairement dans l'opposition et
travaille avec l'autre groupe d'opposition"
, à savoir l'UMP. 

Avantage
Borloo pour le contrôle du centre

Ce
nouveau groupe est également en train de rebattre les cartes au centre. Les deux élus du
MoDem, qui ne l'ont pas rejoint pour l'instant, seront isolés sur les bancs de l'Assemblée
nationale. Et dans la bataille pour diriger les centristes, Jean-Louis Borloo
semble avoir pris l'avantage sur Hervé Morin.
Le patron du Nouveau centre, qui a dû faire face à une fronde
durant la présidentielle, rêvait d'imposer son hégémonie au reste de la famille
centriste. Durant l'entre-deux tours, il avait affirmé sa confiance dans la
capacité de sa formation de constituer un groupe parlementaire indépendant dont
il voulait prendre la tête.

Mais avec sept députés seulement élus, Hervé Morin a dû
renoncer à son objectif. Ses troupes se sont donc alliées à celles des radicaux.
François Sauvadet, député NC de Côte d'Or est lui devenu premier vice-président
de l'UDI.