Hollande au Kazakhstan : la photo qui gêne l'Elysée

par samedi 6 décembre 2014 06:56, mis à jour le samedi 6 décembre 2014 à 14h40
La photo de François Hollande avec son cadeau kazakh
La photo de François Hollande avec son cadeau kazakh © Capture écran Twitter

En visite deux jours au Kazakhstan, François Hollande s'est vu offrir une chapka et un manteau de fourrure. La photo circule sur les réseaux sociaux, au grand dam de son entourage.

Le service de presse de l’Élysée se serait bien passé de cette image. Elle a été prise vendredi matin dans le palais présidentiel d'Astana au cours d’un entretien privé :

Le président français reçoit en cadeau de bienvenue un habit traditionnel kazakh, une toque et une pelisse en fourrure haut de gamme réservées aux invités de marque. En échange, il offre au président kazakh une grande boîte en bois précieux en sycomore pour ranger des boutons de manchette, par exemple, et fabriquée par des artisans français.

François Hollande n'aurait pas pu échapper à la photo, selon son entourage. Autour de lui ni conseiller, ni journaliste, ni garde du corps, François Hollande n’a pas vraiment le choix. C’est le photographe officiel du président Noursoultan Nazarbaiev qui prend le cliché. La photo est ensuite publiée dans la nuit sur le compte Instagram du service de presse kazakh.

Demande de son tour de tête avant le voyage

François Hollande aurait du sentir le coup venir, avant le voyage on lui avait demandé son tour de tête. Les services de presse français ont, semble-t-il, découvert la photo ce samedi matin. Officiellement ils affirment que François Hollande ne pouvait échapper à la tradition, officieusement ils sont furieux, la photo est déjà ce matin la risée du web...

Interrogé en marge d'un déplacement dans l'Essonne sur ce "Hollande bashing", le Premier ministre, Manuel Valls, a estimé que "les Français sont très éloignés de ça". "Le président de la République vient de faire un déplacement important. Il rencontre cet après-midi Vladimir Poutine, il assume pleinement son rôle de chef de l'Etat. La France à l'extérieur est regardée, parfois avec envie et en tout cas avec respect. Il faut que tout le monde se rende compte que le président de la République dirige un grand pays et ce grand pays doit être respecté par tous et son chef de l'Etat également", a insisté Manuel Valls.
 

"C’est une des marques de la situation actuelle, le préjugé anti Hollande" (Cambadélis)

Jean-Christophe Cambadélis a lui aussi réagi à la photo de François Hollande en chapka. Le Premier secrétaire du parti a dénoncé le "préjugé anti-hollande". "C’est une critique injuste. On ne passe rien au président. On aurait pu critiquer Valérie Giscard d’Estaing quand il était dans une piscine avec Gérald Ford. On aurait pu critiquer Jacques Chirac en chemise hawaïenne en son temps, et ainsi de suite. Dès qu’il y a un geste diplomatique ou de courtoisie, il est vilipendé, critiqué. C’est une des marques de la situation actuelle, le préjugé anti Hollande", a-t-il déclaré en marge des Etats généraux des socialistes qui se tenaient ce samedi à Paris.
 

François Hollande poursuivait samedi sa visite de 48 heures au Kazakhstan. Après avoir rencontré son homologue Noursoultan Nazarbaiev, à Astana vendredi, le président français faisait escale à Almaty, ancienne capitale du pays. 

A lire aussi ►►► Expliquez-nous … le Kazakhstan