Eric Woerth va, "bien sûr", quitter son poste de trésorier de l'UMP

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00
Radio France ©REUTERS/Philippe Wojazer

Le ministre du Travail l'a confirmé ce matin, à la sortie du Conseil des ministres : il va bien quitter ses fonctions de trésorier de l'UMP, comme le lui a "conseillé" hier soir le chef de l'Etat.

"Je vais le faire, bien sûr" : Eric Woerth ne laisse plus planer le doute sur l'issue prochaine des mises en cause dont il fait l'objet dans l'affaire Bettencourt. Ses détracteurs lui reprochaient cette "double casquette" : à la fois trésorier du parti majoritaire et ministre. Il va donc abandonner ses responsabilités à l'UMP.
_ Le risque de conflit d'intérêts était évidemment plus grand lorsqu'Eric Woerth était ministre du Budget que dans ses fonctions actuelles de ministre du Travail, mais comme le président de la République lui-même le lui a "conseillé" hier soir lors de son intervention télévisée (lire notre article ci-dessous) , ce sera chose faite très bientôt.

[scald=311983:sdl_editor_representation]

Quand exactement ? "Dans la journée", croyaient pouvoir annoncer ce matin des proches d'Eric Woerth.
_ Mais dans un entretien au site du Figaro, le ministre du Travail précise que cette démission ne prendra effet que "le 30 juillet,
car il faut nommer un successeur et préparer la transition".

Eric Woerth s'est entretenu hier soir avec le
secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand.
_ Aucun nom pour lui succéder n'est avancé à ce stade à l'UMP, où l'on précise
toutefois que "le prochain trésorier sera forcément un élu parce que cela a
toujours été le cas à l'UMP". "Par ailleurs, compte tenu de la récente
polémique, on pourrait imaginer qu'il ne sera pas membre du gouvernement",
ajoute-t-on.
_ La nomination du prochain trésorier doit être approuvée par le bureau
politique - l'exécutif du parti - avant d'être entérinée par le conseil national
(l'ensemble des cadres et élus du mouvement).

- L'affaire Woerth-Bettencourt au jour le jour :