En Syrie "une intervention armée n'est pas exclue" affirme François Hollande

par Baptiste Schweitzer mardi 29 mai 2012 20:30
image France 2 Autre

Invité du journal de France 2, François Hollande a notamment évoqué la situation internationale et la Syrie. Il a ainsi affirmé qu'une intervention militaire en Syrie n'était "pas exclue", a condition que cela se fasse sous mandat de l'ONU. Le président de la République a également promis "un coup de pouce au Smic".

François Hollande n'exclut pas une intervention armée en Syrie, il l'a dit sur France 2  

François Hollande "n'exclut pas une intervention
militaire en Syrie, à condition qu'elle se fasse dans le respect du droit
international, c'est-à-dire par une délibération du Conseil de sécurité"
de l'ONU. Le président de la République veut néanmoins privilégier d'autres
voies pour "chasser  le régime de
Bachar al Assad"
.

Sur ce dossier, la communauté internationale est divisée. De
nombreux pays occidentaux ont expulsé les diplomates syriens aujourd'hui, mais le
régime de Bachar al Assad continue d'avoir l'appui des Chinois et des Russes.
François Hollande, qui doit rencontrer Vladimir Poutine - le président russe - vendredi
à Paris, espère le convaincre de "condamner" le régime syrien.

Toujours concernant les dossiers internationaux, François
Hollande a réaffirmé ce qu'il avait déjà dit, à savoir que les troupes combattantes
françaises quitteraient l'Afghanistan d'ici la fin de l'année. "D'autres
vont rester pour rapatrier le matériel et après 2013 il y aura une coopération
civile "
, a précisé le chef de l'État. 

Un coup de pouce au Smic sans déstabiliser les entreprises

Le nouveau président de la République a insisté sur sa volonté d'avoir une présidence normale en se démarquant de son prédécesseur.
Il a ainsi souligné qu'il s'était rendu "en train"  au sommet
informel de Bruxelles alors qu'avant "il y avait deux avions". Il a
aussi expliqué que lui répondait à l'invitation des télévisions quant auparavant elles étaient convoquées à l'Élysée.  

Revenant sur le sommet social, entre Jean-Marc Ayrault,
et les partenaires sociaux, François Hollande a expliqué qu'il voulait un coup de pouce au Smic, sans en préciser son ampleur. Pour François Hollande : 

"Il devra rattraper ce qui n'a pas été accordé cette dernière année, il devra aussi veiller à ce que ça ne déstabilise pas les entreprises."

Enfin, tout en expliquant qu'il ne s'impliquerait pas dans
la campagne électorale pour les législatives, François Hollande a clairement
appelé à ce que les Français lui donnent une "majorité large, solide et
cohérente"
pour pouvoir mener à bien les réformes annoncées. Il a ainsi promis
de tenir "tous" ses engagements sur la durée du quinquennat. 

François Hollande sur France 2 : "Ce que j'ai promis, je le tiendrai"