Dans son premier clip de campagne, Obama défend son bilan sur l'énergie

par Alexandre Chassignon jeudi 19 janvier 2012 12:01

Premier clip d'Obama 2012

Le lundi 28 avril 2014

Davantage d'énergies renouvelables, moins de pétrole importé, ce sont les deux messages du premier clip de campagne du président américain. Il se pose en champion des "faits" face aux attaques des Républicains.

"I'm Barack Obama and I approve this message". La voix du locataire de la Maison Blanche intervient pour la première fois à la fin d'une publicité télévisée, dans la nouvelle campagne présidentielle américaine. Une vidéo courte (31 secondes) présentée comme une réponse à "des milliardaires du pétrole dissimulateurs".

Les Républicains ont eu l'occasion de remettre en cause les investissements publics dans les énergies vertes cette semaine, à l'occasion de la faillite de Solyndra. Ce producteur de panneaux solaires avait bénéficié d'une garantie fédérale sur ses emprunts, et laisse un demi-milliard de dollars à la charge du contribuable. L'opposition insiste sur l'identité d'un des actionnaires de Solyndra, un donateur étiqueté Démocrate.

L'emploi, argument central

La riposte aborde le terrain de la morale, et cite des félicitations d'observateurs indépendants. Mais la vidéo insiste davantage sur les enjeux économiques.

Le cas Solyndra "ne doit pas occulter la nécessité de continuer à soutenir l'énergie propre", avait réagi l'administration Obama. Cette publicité politique cite une évaluation du nombre d'emplois dans ce secteur, à 2,7 millions de personnes.

Il ne s'agit pas d'une contre-attaque isolée : la vidéo est accompagnée d'une page dédiée, plus détaillée, sur le site de campagne du président sortant. S'il fonctionne, ce schéma de riposte aura le temps de resservir avant l'élection, début novembre.