"La France respectera" son engagement d'accueillir 30.000 réfugiés (Hollande)

par Rédaction de France Info vendredi 4 mars 2016 12:49, mis à jour le vendredi 4 mars 2016 à 17h10
Angela Merkel à l\\\'Elysée pour préparer un sommet UE-Turquie
Angela Merkel à l'Elysée pour préparer un sommet UE-Turquie © MaxPPP

La chancelière allemande Angela Merkel a rencontré ce vendredi à l'Elysée François Hollande pour évoquer la crise migratoire. Paris et Berlin affichent le "même esprit".

A trois jours d'un sommet crucial entre l'Union européenne et la Turquie sur le dossier sensible de la crise migratoire, Angela Merkel et François Hollande ont affiché ce vendredi à Paris leurs points de vue qui s'accordent. Une mise au point qui intervient trois semaines après des critiques lancées par Manuel Valls contre la politique migratoire allemande.

A l'issue d'une rencontre à l'Elysée avec la chancelière allemande, le président français a multiplié les déclarations afin de montrer que la France et l'Allemagne s'accordent sur la question migratoire. "La France et l'Allemagne travaillent dans le même esprit et avec la même volonté" a déclaré François Hollande, ajoutant que la France "respectera son engagement" d'accueillir "30.000 réfugiés syriens ou irakiens" comme elle s'y est engagée auprès de l'Union européenne.

"L'engagement annoncé en septembre sera tenu" : François Hollande
 
Par ailleurs, afin de contrôler les flux migratoires, François Hollande a aussi annoncé l'envoi d'un bateau par la France au large de la Turquie : "L'Otan a décidé de mettre ses bateaux entre la Grèce et la Turquie, sur la mer Egée, et d'ailleurs j'annonce que la France mettra un bateau à disposition de cette force pour assurer ce contrôle."

Un futur corps européen de gardes-frontières

Outre ce navire, les moyens communs dont parle François Hollande c'est le futur corps européen de gardes-frontières. Il devrait entrer en service cet été pour assurer la sécurité aux frontières extérieures de l'Europe. De son côté l'Allemagne a assuré que la Turquie avait déjà pris des mesures. Berlin a plaidé pour une meilleure coopération policière avec Ankara.