Corruption en Espagne : Mariano Rajoy exclut de démissionner

par lundi 15 juillet 2013 16:35
Susana Vera Reuters

Le nom du Premier ministre espagnol apparaît depuis plusieurs mois dans une affaire de scandale de corruption présumée. Dimanche, l'opposition a demandé sa démission. Ce lundi, Mariano Rajoy affirme qu'il restera à son poste.

"J'accomplirai le mandat que m'ont donné les Espagnols". Non, Mariano Rajoy ne démissionnera pas. Le Premier ministre a assuré devant la presse espagnole ce lundi qu'il poursuivrait son travail "sans aucune pression". Son nom est apparu dans un scandale de corruption présumée. L'opposition réclame de plus en plus fort sa démission. Il a dénoncé un "chantage contre l'Etat de droit".

Le chef du gouvernement espagnol faisait ces déclarations au moment où Luis Barcenas, l'ancien trésorier de son parti, le Parti populaire (PP), était entendu par la justice. Cela concerne une affaire de présumée comptabilité occulte au sein du PP.

Selon le journal El Mundo, Mariano Rajoy aurait perçu des salaires illégaux en 1997, 1998 et 1999, lorsqu'il était ministre du gouvernement de José Maria Aznar. Il a publié de nouveaux éléments dimanche montrant que le Premier ministre aurait demandé à l'ex-trésorier du parti de nier "l'existence de la comptabilité occulte et les compléments de salaires".