Bain de foule "arrosé" pour le Président Hollande sur les Champs-Elysées

par Gilles Halais mardi 15 mai 2012 13:05
Stéphane Mahé Reuters

Après la cérémonie d'investiture à l'Elysée, le Président Hollande est allé raviver la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu, alors qu'une pluie soutenue s'abattait sur Paris. Le chef de l'Etat s'est offert un bain de foule avant de regagner l'Elysée.

Quinquennat pluvieux,
quinquennat heureux ?
Le Président Hollande est arrivé à l'Arc-de-Triomphe costume et cravate détrempés
par la pluie soutenue qui s'abattait sur Paris. Debout dans sa Citroën DS5 hybride
décapotable, le chef de l'Etat a bravé, en souriant, l'averse jusqu'en haut de
l'avenue des Champs-Elysées où, de l'aveu général et sans doute à cause du
mauvais temps, ce n'était plus la foule des grands jours.

Les lunettes embuées, le chef de l'Etat
a ravivé la flamme sur la tombe du Soldat inconnu. Il s'est ensuite offert un
bain de foule beaucoup plus chaleureux, avant de redescendre "la plus belle avenue du monde" dans une autre DS5, une berline
cette fois, au côté de sa compagne Valérie Trierweiler.
Jusqu'en bas des Champs-Elysées, le Président, tout sourire, a salué les
courageux qui continuaient à braver la pluie battante.

"Je ne crains rien" (François Hollande)

Nouveau signe de la sobriété qu'il souhaite incarner, le Président
Hollande est allé saluer les journalistes à l'entrée de la salle de presse,
dans la cour d'honneur de l'Elysée. A une journaliste qui lui demandait s'il ne craignait pas la pluie qui avait transformé son costume en éponge, il a répondu : "Je ne crains rien".

A l'issue du déjeuner avec ses invités à l'Elysée, le chef de l'Etat
rendra hommage à Jules Ferry (13h45), puis Marie Curie (14h30). Une cérémonie
est ensuite prévue à 15 h à l'Hôtel de Ville de Paris, avant que François
Hollande ne s'envole pour Berlin où un dîner de travail est prévu ce soir avec
la chancelière Angela Merkel.
D'ici-là, à un moment ou un autre, le nouveau secrétaire général de l'Elysée
aura communiqué le nom du Premier ministre. Jean-Marc Ayrault tient plus que
jamais la corde.

Une pluie soutenue s'abattait sur les Champs-Elysées lors du passage du Président Hollande - Récit d'Isabelle Labeyrie  
(Propos recueillis par Mireille Lemaresquier)