45 élus MoDem appellent à voter Hollande

par Olivier Bénis lundi 23 avril 2012 18:19
Xavier Gauthier Maxppp

Pour la plupart, ils travaillent déjà avec le PS dans des exécutifs locaux. Après l'échec de leur leader François Bayrou au premier tour, ils annoncent aujourd'hui leur intention de voter pour un autre François, celui du PS.

Pour cette quarantaine d'élus locaux, appeler à voter PS aussi tôt, c'est "un devoir de clarté et d'alternance". "Nous ne souhaitons pas tergiverser", explique Olivier Henno, premier président de la communauté urbaine de Lille au côté de... Martine Aubry. "Notre volonté est de participer, d'être acteur du changement qu'il revient désormais à François Hollande d'incarner."

À ses côtés, on peut citer Marc Dufour, maire-adjoint de Montpellier, Morad Bacher-Cherif, vice-président de l'agglomération de Grenoble, ou Thomas Rudiguoz, conseiller municipal de Lyon. Des collectivités tenues par le Parti socialiste. "On n'a pas le sentiment d'être dans la transgression", ajoutent les élus, en évoquant "une expérience locale réussie" de co-gestion avec le PS depuis 2008.

Les sénateurs centristes, eux, voteront Sarkozy

Au soir du premier tour, François Bayrou n'a pas voulu se prononcer pour l'un ou l'autre des deux candidats restants. Mais il promettait hier de "prendre ses responsabilités" dans le duel Hollande / Sarkozy. "Je vais m'adresser aux deux candidats. Je vais leur dire ce qui est pour nous l'essentiel, en termes de valeurs, en termes d'actions à conduire". Certains proches affirment qu'il donnera une consigne de vote avant le 6 mai. Mais d'abord, il faut encaisser le choc du score (un peu plus de 9% des voix, soit deux fois moins qu'en 2007).

Pas sûr que tous les électeurs centristes aient la patience d'attendre une éventuelle consigne. Après le soutien affiché des élus locaux MoDem à François Hollande, un deuxième appel a été lancé, cette fois par les sénateurs de l'Union centriste et républicaine (soutien de François Bayrou au premier tour). Pour soutenir Nicolas Sarkozy.