Turquie : 11 suspects arrêtés après l'attentat suicide d'Ankara

par Rédaction de France Info lundi 14 mars 2016 18:36, mis à jour le lundi 14 mars 2016 à 18h47
La police sécurise le lieu de l\\\'attentat à la voiture piégée à Ankara, le 14 mars © Reuters
La police sécurise le lieu de l'attentat à la voiture piégée à Ankara, le 14 mars © Reuters

Le Premier ministre turc annonce l'arrestation de 11 suspects en lien avec l'attentat d'Ankara dimanche qui a fait 37 morts. Les rebelles kurdes du PKK sont désignés responsables.

Le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a indiqué ce lundi lors d'une conférence de presse que "des éléments très sérieux, quasi-sûrs, impliquent les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans l'attentat meurtrier survenu dimanche soir dans le centre d'Ankara". Il a ajouté que 11 suspects avaient été arrêtés en lien avec l'attaque qui a fait 37 morts. 

35 personnes ont été identifiées comme des victimes, une autre comme un des auteurs de l'attaque, la dernière pourrait être un complice. 

Les autorités accusent les rebelles kurdes

L'attentat commis dimanche soir n'a pas été revendiqué mais les autorités turques ont rapidement montré du doigt les rebelles kurdes, qui mènent depuis 1984 une guérilla contre Ankara ayant déjà fait plus de 40.000 morts. "A chaque fois que l'organisation terroriste est acculée et mise en difficulté par une opération des forces de sécurité, elle s'engage dans des actes qui visent directement les civils", a commenté le Premier ministre turc.

Ce lundi, la Turquie a bombardé des bases des rebelles kurdes dans le Nord de l'Irak. Onze avions de combat ont été déployés, notamment dans la zone de Kandil, où sont réfugiés selon l'état-major turc les chefs rebelles du PKK.

La précédente attaque à la voiture piégée commise dans la capitale turque, le 17 février, avait été revendiquée par les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), qui se présente comme une organisation dissidente du PKK.