Sur Twitter la CIA démêle le "Vrai du Faux" du film Argo

par Baptiste Schweitzer samedi 8 novembre 2014 08:39
La CIA démêle le Vrai du Faux d\\\'Argo sur Twitter
La CIA démêle le Vrai du Faux d'Argo sur Twitter © REUTERS

A l'occasion du 35e anniversaire de l'exfiltration de six diplomates de Téhéran, la CIA livre sa version des faits précédemment racontés dans un film : "Argo" et joue au Vrai du Faux.

Il y a 35 ans, entre le 4 novembre 1979 et le 20 janvier 1981, 52 diplomates et civils américains ont été retenus en otage par des étudiants iraniens dans l'ambassade des Etats-Unis. Une action qui avait entraîné une crise majeure et un véritable traumatisme aux Etats-Unis.

Six diplomates réussissent pourtant à échapper à cette prise d'otage et la CIA monte une opération de secours complètement folle et rocambolesque pour venir les sauver. Une opération désormais connue qui a d'ailleurs été racontée dans un film "Argo" signé Ben Affleck. Un film oscarisé en 2013.

À l'occasion des 35 ans de cette opération, la CIA a décidé – comme Antoine Krempf sur France Info – de démêler le "Vrai du Faux"  et de "factchecker" le film : "Nous adorons le film de Ben Affleck oscarisé en 2013 mais aujourd'hui nous révélons ce qui relève de la vérité et de la fiction."  

Et d'analyser tous les détails du film. Quelques exemples. 

Les six diplomates se cachent chez l'ambassadeur canadien : c'est faux

En fait, explique la CIA, "cinq d'entre eux ont eu recours à beaucoup de différentes caches" et le sixième "a dormi par terre dans l'ambassade de Suède" avant qu'ils ne soient enfin réunis chez l'ambassadeur canadien.

Un agent pour exfiltrer les diplomates : c'est faux

Dans le film, un agent secret vient exfiltrer les diplomates. En vrai, dit la CIA, ce sont deux agents qui sont venus en Iran.

Une course poursuite sur le tarmac : c'est faux

Dans le film, pendant l'embarquement, les Iraniens reconstituent des documents déchiquetés et le visage d'un des Américains apparaît. Ce qui entraîne une course poursuite. Faux
 
En réalité, les iraniens ont reconstitué des documents qui avaient été déchiquetés, mais aucun visage n'est apparu. Et il n'y a eu aucune poursuite. "A part un retard d'une heure pour un problème mécanique, l'évasion s'est déroulée à merveille".

Des applaudissements dans l'avion : c'est vrai mais…

Dans "Argo", une fois l'avion sortit de l'espace aérien iranien, "Les Américains ont lancé des cris de joie". "C'est vrai. Il y a même eu une tournée de Bloody-Marys pour fêter ça", conclut la CIA.

Reste maintenant aux amateurs de démêler le Vrai du Faux du Vrai du Faux de la CIA... et là on est encore dans le cinéma. Plus dans Argo mais dans Inception…