REPORTAGE | Dans l'enfer des Yazidis d'Irak, esclaves sexuelles des djihadistes

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL par Etienne Monin samedi 27 septembre 2014 08:56
yazidi
La communauté yazidi a été chassée du mont Sinjar par les djihadistes de Daech (photo d'illustration) © REUTERS/Ahmed Jadallah

Alors que le front au Kurdistan semble stabilisé, le calvaire de la communauté Yazidi continue en Irak. Les membres ont dû fuir, sans eau ni vivres, début août face à l'avancée du groupe terroriste Daech. Les djihadistes ont exécuté les hommes, et enlevé les femmes... pour les utiliser comme esclaves sexuelles. Des femmes ont réussi à s'échapper. Et témoignent.

Ce qui frappe quand elle entre dans la pièce, c'est qu'elle est enceinte, de six mois. Amsha Ali vient témoigner des viols et des violences qu'elle a subies. Son mari a été exécuté sous ses yeux, dit-elle. Puis elle a été conduite à Mossoul, enfermée avec plusieurs centaines de femmes dans un entrepôt. Les djihadistes se sont ensuite servis.

Amsha Ali a 19 ans. Elle s'est retrouvée dans une maison, avec un homme qui a cherché à la marier de force. "Ils ont violé toutes les femmes Azidi. Ils vendaient des filles, chaque femme devait devenir la femme de 12 hommes de Daech", raconte-t-elle.

Ce calvaire, elles sont plusieurs à le raconter. Des femmes, toutes de la même communauté Azidi, qui ont réussi à s'échapper. Leurs témoignages montrent que seule leur communauté est visée. Elles sont séquestrées puis conduites auprès des combattants. Ou vendues à Mossoul.

Amsha raconte encore : "Ils nous disaient : nous on est juste, votre religion est en tort, c'est une fausse religion, vous ne connaissez pas les dieux".

Les témoignages recueillis démontrent une organisation à grande échelle d'esclavage sexuel. Avec, même, des fillettes d'une dizaine d'années. 

Les femmes Yazidi utilisées comme esclaves sexuelles. Reportage d'Etienne Monin en Irak