Pour la première fois, la Chine envoie une femme dans l'espace

par Mathilde Tournier samedi 16 juin 2012 12:40
Mathilde Tournier

Le major Liu Yang, 33 ans, a bien décollé à 12 h 37 (18 h 37 heure locale) du désert de Gobi pour le quatrième vol spatial habité lancé par la Chine. Deux taïkonautes masculins complètent l'équipage.

Elle a été sélectionnée en mai 2010 pour intégrer le centre d'entraînement des taïkonautes. Conditions exigées : être mariée et dotée de qualités d'endurance exceptionnelles. Pilote de chasse, officier de l'Armée populaire de libération, Liu Yang est, deux ans plus tard, en passe de devenir une héroïne comme la République populaire de Chine les affectionne, en devenant la première Chinoise envoyée dans l'espace.

Le portrait de Liu Yang, par Philippe Reltien  (00:01:04)

Avec deux confrères masculins, Jing Haipeng et Liu Wang, elle a décollé pour une mission de dix jours. La Chine devient ainsi, après les États-Unis et l'URSS, le troisième pays à envoyer une femme dans l'espace grâce à sa technologie propre. Quarante-neuf ans jour pour jour après la Soviétique Valentina Terechkova, première femme à effectuer un vol spatial.

Vers une station orbitale

Les trois taïkonautes auront pour mission d'amarrer leur vaisseau, Shenzhou IX, au premier élément de station orbitale chinois, Tiangong-1. L'an dernier, une mission inhabitée, pilotée depuis le sol, avait déjà effectué l'opération.

Objectif : doter la Chine d'une station spatiale en orbite dans laquelle un équipage pourra vivre en autonomie plusieurs mois, dans le sillon de la station russe Mir et de la Station spatiale internationale. Un nouveau pas pour la Chine dans la conquête de l'espace.