Réveillon : la fête partout dans le monde malgré les menaces

par Rédaction de France Info vendredi 1 janvier 2016 11:04
année bd 4
A Paris, les célébrations sur les Champs Elysées ont-elles été célébré plus l'arrivée de 2016 ou la fin de 2015 ? © MaxPPP

A travers le monde, des millions de personnes se sont rassemblées pour le Nouvel An. Les festivités se sont déroulées sous haute surveillance en particulier en Europe en raison de la menace terroriste.

D’Est en Ouest, des millions de personnes se sont réunies pour le Nouvel An 2016. Les Australiens ont été les premiers à entrer dans la nouvelle année. Un impressionnant feu d’artifice a été tiré à Sydney, le plus grand jamais tiré dans la ville.

La fête en Europe sous haute surveillance

Les grandes villes d'Europe ont été placée sous haute surveillance en raison de la menace terroriste. A Munich, en Allemagne, les deux gares ont dû être évacuées. Des informations faisaient état d'un possible attentat suicide à minuit. Ailleurs dans le pays, à Berlin, des milliers d’Allemands se sont réunis au pied de la porte de Brandebourg.

Les festivités avaient été annulées à Bruxelles. La célèbre place Rouge de Moscou, où les Russes ont l’habitude de se rassembler pour le Nouvel An, avait été fermée pour la première fois. La police espagnole avait autorisé 25.000 personnes à pénétrer sur la Puerta del Sol.

A Londres, où 3.000 policiers étaient mobilisés, des milliers de personnes se sont malgré tout rassemblées sur les bords de la Tamise pour profiter du spectacle.

A Paris, encore sous le coup des attentats du 13 novembre, des milliers de personnes ont tenu à se rendre sur l’avenue des Champs Elysées. Les autorités ont toutefois annulé le feu d'artifice pour le remplacer par un son et lumière sur le thème du vivre-ensemble.  100.000 policiers et gendarmes ont été déployés dans tout le pays.

Les Américains ont été parmi les derniers à basculer en 2016. A New-York, 6.000 policiers étaient présents à Times Square, pour assure la sécurité des milliers de personnes présentes.

Incendie dans une tour de Dubaï

Enfin, seul événement dramatique de la nuit, à Dubaï, un hôtel cinq étoiles situé dans un gratte-ciel de 63 étages a été dévoré par d'énormes flammes rougeoyantes, faisant 16 blessés dont 14 légèrement selon un bilan provisoire établi vendredi matin par les autorités. Mais elles n'ont pas pour autant annulé les célébrations, qui ont eu lieu comme prévu.