Manifs au Brésil : Dilma Rousseff doit avoir la "décence de s’en aller"

par Anne Vigna vendredi 18 mars 2016 07:26
Manifestations dans tous le Brésil contre Dilma Rousseff - ici à Brasilia
Des manifestations dans les grandes villes brésiliennes contre Dilma Rousseff - ici à Brasilia © REUTERS / Ricardo Moraes

Les Brésiliens ont vécu une folle journée jeudi avec la nomination de Lula comme ministre puis, deux heures plus tard, son annulation par un juge fédéral. Et tandis que le Congrès désignait les députés pour le procès en destitution de la présidente, la rue ne pliait pas. Des manifestations ont eu lieu dans 17 villes du pays, comme à Rio où malgré la pluie, elle a duré jusqu'à la nuit.

 Des hélicoptères dans le ciel, des banderoles sur la plage de Copacabana et des partisans de l’opposition très remontés et qui sentent le vent tourner en leur faveur. Depuis jeudi, on vient ici avec des sifflets pour demander la démission immédiate de Dilma Rousseff. 

Manifs au Brésil : Dilma Rousseff doit avoir la "décence de s’en aller" - reportage Anne Vigna

Fabienne, une économiste, manifeste suite aux écoutes téléphoniques qui l’ont convaincue que la présidente n’a cherché qu’à protéger son mentor en lui offrant une place de ministre : "Il y a toujours eu une mauvaise gestion mais là, les écoutes renforcent les indices de corruption du gouvernement de Lula et de celui de Dilma. Tout est indéfini aujourd’hui, et j'ai peu confiance en l'avenir." 

L’avenir est en effet difficile à imaginer et les manifestants suivaient anxieux les évènements sur leurs portables tandis que les réseaux sociaux étaient remplis de révélations. Pour les opposants pas question d’arrêter maintenant, sauf si la présidente fait un geste. Maria da Graça, retraitée, suit le mouvement depuis le début : "Sincèrement, j’espère aujourd’hui la démission de la présidente de la République, qu’elle ait la décence de s’en aller !"

 A Rio la manifestation s’est dispersée calmement mais à São Paulo, les tentes de l’opposition sont désormais installées sur l’avenue Paulista, la plus grande avenue de la ville, qui doit être le théâtre ce vendredi de la manifestation en soutien au gouvernement et où Lula est attendu. 

A LIRE AUSSI ►►► Brésil : un juge demande la suspension de l’entrée au gouvernement de Lula

A LIRE AUSSI ►►► Brésil : indignation après le retour aux affaires de Lula