Les bureaux de vote sont fermés en Égypte

par Baptiste Schweitzer jeudi 24 mai 2012 22:37
Suhaib Salem Reuters

Le premier tour de l'élection présidentielle s'est achevé jeudi soir en Égypte. Plus de 50 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour désigner un successeur à Hosni Moubarak.

Les autorités ont décidé de fermer les bureaux de votes une
heure plus tard que prévu, 21 heures au lieu de 20 heures pour accueillir un
maximum d'électeurs. La participation devrait être supérieure à 50% selon un
décompte provisoire effectué en fin de journée.

Selon le président de la Commission électorale, le vote, qui
s'étalait sur deux jours, s'est déroulé de manière calme et organisée. Et si
les queues ont été nombreuses devant les bureaux de vote dès le matin, l'ambiance
a été bonne enfant. Les électeurs étaient appelés à choisir entre douze candidats :
islamistes, laïcs, de gauche ou libéraux, partisans de la révolution ou anciens
responsables du régime Moubarak.

Un an après la chute d'Hosni Moubarak, ces élections sont
historiques puisque c'est la première fois que les Égyptiens choisissent
librement leur chef de l'État. Ces élections sont d'ailleurs observées de très
près par la communauté internationale puisqu'elles donneront l'orientation
prise par le pays le plus peuplé du monde arabe.

Pour le moment la constitution reste imprécise sur les
pouvoirs précis du futur président. Pour beaucoup d'analystes, l'armée devrait
quoiqu'il arrive continuer à jouer un rôle politique important.

Les résultats du premier tour doivent être annoncés dimanche.
Si aucun candidat ne remporte la majorité absolue, un second tour est prévu les
16 et 17 juin.