La tempête "Snowzilla" ensevelit l'Est américain sous la neige

par Rédaction de France Info samedi 23 janvier 2016 08:01, mis à jour le samedi 23 janvier 2016 à 13h45
Dans la capitale américaine quelque 5 cm recouvraient le sol quatre heures après le début des intempéries
Dans la capitale américaine quelque 5 cm recouvraient le sol quatre heures après le début des intempéries © Reuters

Les premiers flocons ont commencé vendredi à ensevelir l'Est des Etats-Unis sous une épaisse couche de neige, qui pourrait atteindre 60 cm notamment à Washington, conduisant les autorités à prendre toutes les précautions face à cette tempête qui s'annonce record.

 Les premiers flocons ont commencé à tomber vers 13h dans la capitale américaine, plongeant la ville, bientôt recouverte de 60 cm de neige à certains endroits, dans un inhabituel silence. Surnommée "Snowzilla" par le Washington Post, la tempête Jonas, qui s’annonce record, pourrait affecter quelque 50 millions de personnes. 

La tempête, qui doit se poursuivre tout au long du week-end, a déjà provoqué la mort d'au moins huit personnes, notamment dans des accidents, selon les médias américains.

Les autorités avaient mis en garde dès jeudi la population contre du verglas, des vents forts (jusqu'à 90 km/h) et des inondations côtières. En tout, près d’une quinzaine d'Etats devraient être affectés, depuis la façade Atlantique, entre New York et la Caroline du Sud, jusqu'à l'Arkansas, dans le sud. 

150.000 personnes sans électricité en Caroline du nord

Washington et les Etats voisins de Virginie et du Maryland se sont placés en état d'urgence. Les coupures de courants s’annoncent inévitable pour des centaines de milliers de personnes, y compris dans les banlieues huppées de Washington, dans un pays où le réseau électrique est rarement enterré. Des dizaines de milliers de foyers sont déjà privés d’électricité, notamment 150.000 personnes en Caroline du nord mais aussi en Virginie et la situation pourrait évoluer rapidement, au rythme des centimètres qui s’accumulent et sous l’effet du vent.

Des milliers de vols ont également été annulés, et les compagnies ferroviaires ont décidé de réduire la fréquence de leurs trains sur la côte Atlantique, entre Boston (nord-est) et la Virginie plus au sud.

Jonas pourrait battre le record de 1922

La veille, on observait de longues files d’attente dans les supermarchés, les habitants faisant le plein de victuailles pour tenir quelques jours sans sortir de chez eux. Si son intensité est conforme aux prévisions, la tempête Jonas pourrait se placer en deuxième position des plus grosses quantités de neige déversées en deux jours sur Washington, le record ayant été établi en 1922 avec 66 cm tombés en 48 heures.