L'auteur du film sur l'Islam est un chrétien de Californie

par vendredi 14 septembre 2012 07:11, mis à jour le vendredi 14 septembre 2012 à 10h15
Lucy Nicholson Reuters

Il n'est pas Américano-israélien comme il l'avait prétendu, mais un chrétien copte qui vit en Californie. L'auteur du film qui provoque des manifestations anti-américaines a été identifié jeudi. Il nie.

Nakoula Basseley Nakoula
serait l'auteur du film jugé islamophobe lié aux manifestations de ces
derniers jours contre les ambassades américaines. Il s'était fait passer pour
Sam Bacile, un juif américano-israélien, il est en fait, chrétien copte de 55
ans et vit en Californie.

Déjà condamné pour escroquerie

Nakoula Basseley Nakoula, contacté par l'intermédiaire d'un copte conservateur américain, a nié être le réalisateur tout en disant connaître Sam Bacile. La géolocalisation de son portable l'a fait mentir car le numéro de téléphone mobile de "Bacile" a mené à l'adresse du dit Nakoula. Les journalistes campent désormais devant son entrée, qui ressemble d'ailleurs à certaines images du film. Il a demandé la protection de la police.

Selon la justice américaine, Nakoula a déjà été condamné en 2010 pour escroqueries aux banques à 21 mois de prison et 790.000 de dollars d'amendes.

Un chrétien activiste impliqué dans le projet

Le réalisateur de la vidéo avait lui-même contacté l'agence Associated Press mardi pour revendiquer le film et qualifier une fois de plus l'Islam de "cancer". Il avait évoqué le financement du film par plusieurs juifs, à hauteur de 5 millions de dollars. Certains médias américains se demandent maintenant si le film de deux heures existe réellement où s'il y a simplement la vidéo de 14 minutes sur le net.

Le nom de Steve Klein est également apparu récemment. C'est un activiste chrétien intégriste qui aurait servi de consultant. Il a fourni des informations contradictoires à la presse américaine. Le mardi, "Sam Bacile" était un juif israélien préoccupé pour sa famille vivant en Egypte, et le lendemain, il était un chrétien et n'avait pas utilisé son vrai nom.

Acteurs dupés

Les acteurs affirment avoir été dupés et assurent que les propos insultants ont été ajoutés en post-production. Dans la version anglaise de la vidéo, les références directes au prophète paraissent effectivement avoir été rajoutées. Les acteurs ne sont jamais montrés prononçant le nom de Mahomet.

Jeudi, dans un communiqué, l'équipe juge avoir été "trompée par le producteur. Nous ne soutenons absolument pas ce film (...) Nous sommes choqués des réécritures radicales du script et des mensonges qui ont été dits à toute l'équipe. Nous sommes profondément attristés par les tragédies qui ont eu lieu" ont-ils souligné.

Une des actrices, Cindy Lee Garcia, a déclaré le site internet Gawker.com  que le film s'intitulait initialement "Desert Warriors" ("Les Guerriers du désert") et que "le script ne contenait alors aucune référence négative à l'Islam".