Espace aérien à nouveau violé : la Turquie accuse Moscou qui dément

par Alexandre Billette dimanche 31 janvier 2016 11:50
Erdogan
Le président turc a mis Moscou en garde © REUTERS

La Turquie accuse la Russie d'avoir une nouvelle fois délibérément violé son espace aérien. L'incident s'est produit vendredi. Un chasseur russe Soukhoï Su-34 serait entré illégalement dans l'espace aérien turc malgré plusieurs avertissements. Moscou dément et dénonce "de la propagande sans fondement"

 Moscou va devoir "assumer les conséquences de ses actes irresponsables" a dit le président turc Recep Tayyip Erdogan, la Turquie qui a également convoqué l'ambassadeur russe à Ankara. Les deux pilotes du bombardier auraient été prévenus à plusieurs reprises, en anglais et en russe lorsqu'ils ont violé l'espace aérien vendredi dans la région de Gaziantep près de la frontière syrienne, affirme la diplomatie turque qui n'a rendu public l'incident que samedi par communiqué.

C'est le premier accrochage du genre depuis la crise de l'avion russe abattu par l'armée turque le 24 novembre dernier, le président turc dit désormais vouloir s'entretenir avec Vladimir Poutine, une rencontre que le président russe a toujours refusée.

Moscou dément et dénonce "de la propagande sans fondement"

"Il n'y a eu aucune violation de l'espace aérien turc par des avions des forces aériennes russes présentes en Syrie. Les déclarations turques concernant la violation présumée de son espace aérien par un SU-34 russe constituent de la propagande sans fondement" a déclaré un porte-parole du ministère russe de la Défense.