Égypte : bras de fer entre le président et la Haute cour constitutionnelle

par Sylvie Johnsson dimanche 8 juillet 2012 17:20
Amr Dalsh Reuters

Le nouveau président égyptien, Mohamed Morsi, a ordonné ce dimanche par décret au parlement — dissous par la Haute cour — de se réunir à nouveau jusqu'à ce qu'une nouvelle assemblée soit élue.

"Le président Morsi a émis un décret présidentiel annulant l'arrêt pris le
15 juin 2012 pour dissoudre l'Assemblée du peuple et invite la chambre à se réunir de nouveau et à exercer ses prérogatives
", annonce l'agence officielle Mena.

Le parlement égyptien
avait été dissous par la Haut cour constitutionnelle d'Egypte avant le second tour de la présidentielle au motif d'irrégularités
dans le déroulement du scrutin.

Une décision interprétée
comme le signe d'une tentative des militaires
au pouvoir depuis la chute d'Hosni Moubarak de préserver
leurs prérogatives.

Un bras de fer égyptien décrypté par Claude Guibal, correspondante au Caire pour Radio France pendant 14 ans