Des hommes masqués agressent des migrants à Stockholm

par Rédaction de France Info samedi 30 janvier 2016 15:11
La Suède veut expulser la moitié de ses 163.000 réfugiés
La Suède veut expulser la moitié de ses 163.000 réfugiés © Reuters

Plusieurs dizaines d'hommes masqués, présumés liés au milieu des hooligans et à la nébuleuse néo-nazie, ont convergé vendredi soir vers le centre de Stockholm pour agresser des migrants.

 Aucune plainte de victimes potentielles n'avait été déposée samedi à la mi-journée, a précisé à l'AFP une porte-parole de la police de Stockholm, Towe Hägg. Entre cinquante et cent personnes, masquées ou encagoulées, s'étaient donné rendez-vous vendredi en début de soirée à Sergels Torg, une grande place piétonne de la capitale suédoise où se croisent jeunes, marginaux et migrants mineurs non accompagnés. 

Néo-nazis et hooligans

Les agresseurs, après avoir frappé des migrants, ont distribué un tract non signé appelant à infliger aux "enfants des rues nord-africains le châtiment qu'ils méritent". Un homme de 46 ans a été arrêté après avoir frappé un policier en civil au visage.
 
Une autre, porteuse d'un couteau, sera poursuivie pour port d'arme prohibé.  Une enquête pour "association en vue de commettre des violences aggravées" doit permettre d'identifier les personnes ou les organisations à l'initiative des violences. Le site internet Nordfront, vitrine du mouvement néo-nazi SMR, affirmait vendredi soir tenir de "sources sur place" qu'une "centaine de hooligans" des clubs AIK et Djurgården s'apprêtaient à "faire le ménage parmi les criminels immigrés d'Afrique du nord". 

La Suède veut expulser la moitié de ses 163.000 réfugiés 

Les sources policières citées par le quotidien Aftonbladet confirment les soupçons pesant sur ces groupes radicaux. En 2015, 163.000 réfugiés ont déposé une demande d'asile en Suède. Le ministre de l'Intérieur du pays a annoncé mercredi que le pays entendait expulser près de la moitié de ces migrants, dont la demande d'asile a été ou sera rejetée.