TÉMOIGNAGES | Sept membres d'une même famille parmi les victimes du vol AH5017

par Elise Delève jeudi 24 juillet 2014 18:09, mis à jour le jeudi 24 juillet 2014 à 18h17
Au moins 116 personnes étaient à bord du vol AH5017 qui a disparu entre Ouagadougou et Alger © Reuters-Louafi Larbi

Dès ce jeudi soir, alors même que l'avion n'avait pas été retrouvé, les familles des passagers commençaient à réagir. Particulièrement émouvant, le témoignage d'Amadou Ouédraogo qui a perdu la famille de son frère dans la catastrophe.

La moitié des passagers de l’avion AH5017 qui s’est probablement écrasé au Mali ce jeudi étaient des Français.

Peu après l’annonce de l’accident, France Info a joint Ousman Ouedraogo, le représentant des Français du Burkina Faso. La semaine dernière, il a fait exactement le même trajet, avec la même compagnie et les mêmes escales. Et ce jeudi, c’est son cousin qui se trouvaient à bord de l’avion avec sa famille. 

Ce cousin c'est le frère d'Amadou Ouédraogo qui habite à Remouillé, en Loire Atlantique, au sud de Nantes. Dans l'avion il y avait donc son frère, sa femme, ses quatre enfants et sa nièce. Son témoignage enregistré avant la découverte de l'épave.

Crash du vol AH5017, Amadou Ouédraogo veut savoir ce qui s'est passé

Une cellule de crise a été mise en place au consulat de France au Burkina Faso, a ajouté Ousman Ouedraogo. L’ambassadeur de France à Ouagadougou lui a fait part de la "grande tristesse" qui secoue la communauté française burkinabée. "Ils étaient partis en vacances depuis 3 semaines, tout allait bien quand ils ont pris l’avion hier soir" (La mère d’un des passagers de l’AH5017)

A bord de l’avion, il y avait aussi un passager guyanais. Nos confrères de Guyane Première ont joint la mère de ce jeune homme qui se rendait à Paris. "L’appel est arrivé ce matin de France, un de mes frères qui vit là-bas m’a appelée pour m’informer que l’avion avait eu un problème", confie-t-elle, "il ne savait pas s’il s’était écrasé et s’il y avait des survivants". Elle a tout de suite appelé le ministère des Affaires étrangères, qui a confirmé. 

"L’appel est arrivé ce matin de France, mon frère m’a dit que l’avion avait eu un problème".