Agressions à Cologne : Angela Merkel pour l'expulsion des réfugiés condamnés

par Rédaction de France Info samedi 9 janvier 2016 14:01, mis à jour le samedi 9 janvier 2016 à 17h50
Angela Merkel veut durcir les règles d\\\'expulsion des demandeurs d\\\'asile condamnés en Allemagne
Angela Merkel veut durcir les règles d'expulsion des demandeurs d'asile condamnés en Allemagne © MaxPPP

La chancelière allemande s'est prononcée ce samedi en faveur de l'expulsion des réfugiés condamnés, même avec sursis, après la vague d'agressions sexuelles le soir de la Saint-Sylvestre à Cologne, qui impliqueraient des demandeurs d'asile.

Angela Merkel durcit le ton. Alors que les autorités de Cologne sont sous le feu des critiques pour ne pas avoir su gérer les débordements de la Saint-Sylvestre, la chancelière allemande a repris la main ce samedi en se disant favorable à un net durcissement des règles d'expulsion de demandeurs d'asile condamnés par la justice en Allemagne. 

"Si les réfugiés ont commis un délit, il doit y avoir des conséquences, (...) cela veut dire que le droit de séjour doit s'arrêter s'il y a une peine de réclusion ou même avec sursis." 

A LIRE AUSSI ►►► Cologne : le chef de la police écarté après les incidents du Nouvel an

Angela Merkel prête à modifier la loi

Des dizaines, voire des centaines de femmes disent avoir été victimes de violences sexuelles, mais aussi de vols et d'agressions, lors du réveillon du Nouvel an, dans le quartier de la gare à Cologne. La police a assuré ce samedi avoir enregistré au total 379 plaintes. La plupart des suspects sont des "réfugiés" ou des "immigrés illégaux", a-t-elle également indiqué. Ces actes ont suscité l'indignation en Allemagne, et plusieurs manifestations ont été organisées ces derniers jours.

A LIRE AUSSI ►►► Chancelière depuis dix ans, Angela Merkel en difficulté sur les migrants

"Il est important que là où la loi n'est pas suffisante, elle soit modifiée", a affirmé ce samedi Angela Merkel lors d'une conférence de presse. Pour l'heure, l'expulsion d'un demandeur d'asile est possible, selon la loi allemande, si celui-ci a été condamné à au moins trois ans de prison et à condition que sa vie ne soit pas menacée dans son pays d'origine. 

Il y aura bien un avant et un après Cologne. Les explications de Cyril Sauvageot à Berlin

En 2015, 1,1 million de demandeurs d'asile ont afflué en Allemagne, suscitant de nombreuses critiques à l'égard de la politique migratoire de la chancelière.