aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

La Libye proche du chaos politique

le Samedi 27 Juillet 2013 à 20:27
Par Lucas Roxo

Les manifestants se sont rassemblés en masse après le meurtre d'un opposant politiqyue libyen. MOHAMEED ALGWEEL/EPA © Maxppp

La Libye est proche d'une nouvelle crise politique, ce samedi. Hier, une série d'assassinats a plongé le pays dans le trouble, et a entraîné de nombreuses manifestations, qui ont duré jusqu'à aujourd'hui. Ce samedi, 1000 détenus se sont échappés d'une prison à Benghazi, renforçant un sentiment de chaos dans tout le pays. Le Premier ministre a annoncé un remaniement.

La situation est proche du chaos, en Libye, alors qu'une série d'évènements plonge le pays dans ce qui semble être la situation politique la plus critique depuis la chute de Khadafi

Tout a commencé vendredi, après le meurtre de l'avocat et militant politique Abdelsalam al Mosmary, tué par balles quelques heures au sortir d'une mosquée.

L'homme dénonçait régulièrement la place prise par les milices armées, et était un opposant clair des Frères Musulmans. Il s'agit, semble-t-il, de la première attaque visant un militant politique dans la ville-berceau du soulèvement qui a renversé Mouammar Kadhafi en 2011. 

Des milliers de manifestants

A la suite de son assassinat, deux officiers de l'armée ont également été abattus dans la soirée.  

En réaction à l'assassinat d'Abdelsalam al Mosmary, de nombreuses personnes ont été manifesté dans les rues de Benghazi. L'influence des Frères musulmans, étroitement liés à plusieurs ministres du gouvernement, était au centre des revendications des protestataires. 'Prenez vos cliques et vosclaques, Benghazi veut que vous partiez'", criait un habitant.

Les manifestations se sont poursuivis jusqu'à ce samedi, jour des funérailles d'Abdelsalam al Mosmary. Dans le même temps, des locaux de la branche politique des Frères musulmans, le Parti pour la justice et la construction (PJC), ont été incendiés à Benghazi.

1000 prisonniers s'évadent

En marge des manifestations, plus d'un millier de détenus se sont échappés d'une prison à Benghazi, à la suite d'une émeute. Si la plupart des fugitifs étaient des détenus de droit commun, certains étaient détenus pour des affaires liées à l'ancien régime de Mouammar Kadhafi. Certains ont déjà pu être arrêtés. 

Et même si elle n'est pas en lien direct avec le mouvement de protestation, l'évasion a encore plus jeté le trouble sur la situation en Libye. Le Premier ministre libyen, Ali Zeïdane, a annoncé qu'il allait remanier son gouvernement face à "l'urgence de la situation". 

Par Lucas Roxo
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
BHL peut s'égosiller à la....TV !
Avatar de anonyme
François (anonyme),
thierry et ulmer, vous n'avez pas tort, mais oubliez deux choses dans votre indignation sélective. D'abord la gauche qui n'a pas cessé de nous dire que Khadafi était infréquentable et qu'il fallait le virer, et BHL qui nous sommait d'intervenir. Personne ne critique ce cuistre, par contre. J'espère qu'on s'en souviendra pour la Syrie où il remet cela. Mais j'ai des doutes quand on voit que Hollande veut faire livrer des armes aux rebelles.
Avatar de florent
mais non , tout va bien la bas , on les a libéré d'un tyran .. ils nagent dans le bonheur maintenant !!!
Avatar de anonyme
merci sarkosy, tu es content du bordel que tu as fait ???
aller directement au contenu