Vol de cocaïne : un troisième policier s'est présenté spontanément à la police

par Elodie Guéguen mardi 5 août 2014 14:04
Deux hommes sont toujours en garde à vue
Deux hommes sont toujours en garde à vue © REUTERS / Christian Hartmann

Un troisième policier s'est présenté spontanément à la police, dans l'affaire du vol de 52kg de cocaïne au 36 quai des Orfèvres. Il est entendu comme simple témoin. Il s'agit d'un ami du principal suspect avec qui il aurait échangé des messages.

Un ami du principal suspect s’est présenté à la police mardi matin, alors que le policier parisien soupçonné d'avoir volé 52kg de cocaïne au 36 quai des Orfèvres en est à son quatrième jour de garde à vue. Un autre policier des stups est également entendu sous le régime de la garde à vue.

L'ami qui s'est présenté spontanément à la police est un policier qui travaille à la PAF dans le sud de la France. Il est entendu lui comme simple témoin. Les deux hommes ont échangé beaucoup de messages. "Il s’agit d’une audition libre comme il y en a eu des dizaines de puis le début de l’enquête", précise une source proche du dossier.

Le principal suspect toujours muet

Les deux hommes actuellement en garde à vue travaillent au sein du même groupe à la brigade des stups. Les enquêteurs cherchent à savoir si le second policier n'a pas aidé le suspect à accéder a la chambre forte. Il s'agit d'une salle très sécurisée du 36 quai des Orfèvres où sont conservées les saisies de drogue, en attendant leur incinération.
 

En garde a vue, le suspect du vol reste muet. Les enquêteurs tentent donc de faire parler ses téléphones et ses ordinateurs saisis en perquisition. Lundi l'épouse du brigadier a aussi été interrogée, comme simple témoin, elle n'a pas été mise en cause. Elle serait tombée des nues en entendant ce qui était reproché à son mari.

Interpellé avec 20.000 euros en liquide dans un sac à dos

 
L'IGPN, la police des polices, se demande toujours pourquoi le suspect avait sur lui 20.000 euros en liquide dans un sac à dos lorsqu'il a été interpellé samedi à la sortie d'un supermarché. Le brigadier aurait expliqué qu'il avait gagné cet argent en jouant à des jeux en ligne, mais il ne fournit pas de preuve 
Le suspect a l'attitude d'un homme désabusé, raconte une source proche de l'enquête, un homme qui ne se fait guère d'illusion quant à l'issue de sa garde à vue. 

A LIRE AUSSI
►►► Claude Cancès : "Il y a toujours eu des flics ripoux"
►►► Vol de cocaïne à la PJ : Cazeneuve annonce un audit des stups

Infographie cocaïne
© IDE