Vol de cocaïne à la PJ : une dixième personne mise en examen

par Sophie Parmentier samedi 6 février 2016 12:21
Le 36, quai des Orfèvres, la prestigieuse police judiciaire parisienne
Le 36, quai des Orfèvres, la prestigieuse police judiciaire parisienne © MaxPPP

Un "indic" du policier du 36 Quai des Orfèvres soupçonné d'avoir volé 52 kilogrammes de cocaïne dans les scellés a été mis en examen et écroué. Il s’est rendu de lui-même à la police.

 Dans l’affaire du vol des 52 kilos de cocaïne au 36 quai des Orfèvres, les locaux de la PJ parisienne, une dixième personne vient d’être mise en examen, un an et demi après les faits. L’homme, acteur clef dans l’affaire, était en cavale à l’étranger depuis 18 mois, et s’est rendu de lui-même à la police.

Ce suspect était un indicateur de la police, un "indic", âgé de 34 ans, qui se faisait appeler "Robert", était en cavale au Maghreb. Il avait pris la fuite après l’interpellation de Jonathan Guyot, le policier soupçonné d’avoir volé 52 kilos de cocaïne, dans des scellés, au prestigieux 36 quai des Orfèvres.

A-t-il été un complice actif, dans le vol de cette drogue, d’une valeur estimée à deux millions d’euros ? Les enquêteurs le pensent et le soupçonnent notamment d’avoir aidé Jonathan Guyot à transporter la cocaïne, la nuit du vol. Mais, "Robert", qui s’est rendu de lui-même aux policiers, nie farouchement sa complicité. Tout au plus reconnaît-il avoir reçu d’importantes quantités de cannabis, de la part du policier "ripou".

Comme lui, "Robert" vient d’être placé en détention provisoire. Le juge l’a notamment mis en examen pour trafic de stupéfiants et blanchiment en bande organisée. Dans ce dossier, une petite dizaine de personnes sont poursuivies, dont cinq policiers. Dix-huit mois après le vol, la cocaïne reste toujours introuvable…