Un chômeur attaque Pôle emploi pour non respect de ses obligations de suivi

par Baptiste Schweitzer lundi 10 septembre 2012 19:14
YOAN VALAT Maxppp

C'est une procédure inédite affirme l'avocat du plaignant. Un chômeur de 54 ans a décidé de saisir le tribunal administratif de Paris. Il veut faire constater que Pôle emploi a violé son obligation d'accompagnement et de suivi.

L'audience aura lieu ce mardi dans le cadre d'un référé.
Selon le plaignant et son avocat Pôle emploi ne respecte son obligation de
suivi et d'accompagnement. Devant le tribunal ils avanceront des preuves. "Ainsi,
explique maître Florent Hennequin, nous avons identifié des offre d'emploi qui
ne lui ont jamais été proposées".
Selon lui, son client arrive "en
fin de droits et se trouve dans une situation de précarité financière catastrophique"
.

Âgé de 54 ans, l'homme est inscrit à Pôle emploi depuis
2009. Selon son avocat "il n'aurait bénéficié depuis que de trois
rendez-vous en agence, en dépit de ses demandes réitérées"
. Par ailleurs,
le projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE) n'aurait jamais été actualisé.
Et c'est là que le bât blesse. En effet Pôle emploi doit, en vertu de son
obligation de placement, actualiser les PPAE au minimum tous les trois mois.  

Dénoncer les dysfonctionnements

Pour
le plaignant, il n'est pas question de demander une indemnisation. L'avocat
demande juste au juge "d'ordonner à Pôle emploi de respecter ses
obligations c'est-à-dire
de le convoquer mensuellement, de redéfinir son PPAE au moins tous les trois
mois et de lui adresser des offres d'emploi et de lui formuler des offres de
formation"
.

Il s'agit aussi de dénoncer les dysfonctionnements
structurels de l'institution engagée dans une réforme du suivi des chômeurs.