Lisieux : une femme gourou jugée pour abus de faiblesse

par Caroline Caldier mardi 27 novembre 2012 11:16
Radio France

Dernier jour du procès de Françoise Dercle. Cette femme de 57 ans est jugée pour abus de faiblesse aggravé, elle risque cinq ans de prison. Elle est soupçonnée d'avoir manipulé une vingtaine de victimes et d'avoir volé 400.000 euros à ses adeptes.

Pendant une
dizaine d'années, ce gourou au féminin a dirigé une communauté d'une vingtaine
de personnes. Tous vivaient dans une maison à Lisieux (Calvados). Selon Me Pascal
Rouiller, avocat d'une des victimes présumées et de sa famille, parties
civiles, "les anciens adeptes rapportent avoir connu l'enfer d'une prison
mentale sur fond de violences morales, physiques et sexuelles, fruit d'une
emprise totale de la part du gourou
".

Le père d'une des victimes, le premier à avoir porté plainte en 2004, a tout fait pour sortir sa fille de cet enfer  
Au micro de Nolwen Lejeune

Séductrice
et sûre d'elle, cette femme s'est pourtant défendue d'avoir voulu devenir
gourou : "Je ne suis pas devenue gourou comme ça. Je passais dans une
cinquième dimension. J'ai peut-être commis des erreurs, mais je n'ai jamais
voulu faire de mal
".

Des
victimes coupées du monde

Isolés et
sous l'emprise totale de cette ancienne enseignante d'anglais pour une
association qui s'occupait de jeunes désocialisés, les adeptes se sont
également fait voler. Au total Françoise Dercle a empoché près de 400.000
euros. "Oui, tout était à mon nom mais j'ai fait ça comme ça, c'était bête
et méchant, j'ai jamais voulu voler
", s'est-elle défendue.

Une dizaine de victimes présumées ou de proches
de victimes étaient parties civiles et présentes dans la salle. A la demande de certains, le procès
se déroule à huis clos. Ce que d'autres regrettent, qui auraient préféré que ce
procès soit médiatisé pour servir d'exemple. Le procès se termine ce mardi, la
décision du tribunal devrait être mise en délibéré.