Google devant la justice française pour des suggestions de son moteur de recherche

par Baptiste Schweitzer mercredi 23 mai 2012 00:18, mis à jour le mercredi 23 mai 2012 à 05h00
Ernesto Arbitraggio/PHOTOSHOT/MAXPPP

Plusieurs associations antiracistes ont assigné l'entreprise Google devant la justice française. Elles demandent à ce que le moteur de recherche n'associe plus automatiquement le mot "juif" à des noms de personnalités.

Lorsqu'un internaute tape le nom d'une personne connue,
Google y adjoint régulièrement le mot "juif". Inacceptable pour
quatre associations antirascistes qui ont assigné l'entreprise, en référé, devant la
justice. Elles demandent au tribunal d'interdire à Google de "conserver
en mémoire informatisée des données personnelles qui directement ou
indirectement font apparaître les origines raciales ou ethniques"
.

Selon Patrick Klugman, l'avocat de SOS Racisme, l'une des
quatre associations, la fonctionnalité de saisie automatique proposée par le
moteur de recherche a abouti à

"la création de ce qui est probalement le
plus grand fichier juif de l'histoire."

De
son côté Google se défend, expliquant que les suggestions apparaissant pour
compléter une recherche, (le principe de la saisie semie-automatique) étaient
une "fonctionnalité mise en place afin d'accélérer et de faciliter les
recherches des internautes".

Et la société de préciser "Google n'établit pas ces requêtes de façon manuelle - l'ensemble des requêtes
affichées au sein d'Autocomplete ont été préalablement recherchées par des
internautes sur Google"
. En clair, si le mot
juif apparaît lorsque vous tapez le nom d'une personnalité, c'est que des
centaines d'internautes ont effectué cette recherche avant vous.

Cette audience, initialement fixée au 2 mai a été reportée à aujourd'hui,
9h30.