Des islamistes de Forsane Alizza projetaient l'enlèvement d'un magistrat lyonnais (procureur de Paris)

par Caroline Caldier mardi 3 avril 2012 11:16

Sur les 19 interpellations d'islamistes radicaux la semaine dernière, 17 sont aujourd'hui en garde à vue. Le procureur de Paris a annoncé ce matin la prochaine mise en examen de treize d'entre eux pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes.

Ces
militants du groupe Forsane Alizza auraient projeté d'enlever un magistrat juif
de la région lyonnaise. Selon le procureur il s'agissait d'un "projet
intellectuel"
et il n'y avait pas encore de "commencement d'exécution".
Ils vont être déférés dans la journée en vue d'une mise en examen pour "association
de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste"
, a annoncé le
procureur de la République de Paris, François Molins. Le parquet a requis le placement en détention provisoire pour neuf d'entre eux et a demandé aux magistrats instructeursle placement sous contrôle judiciaire pour les quatre autres.

Le coup de filet réalisé la semaine dernière a permis de saisir une vingtaine d'armes, dont des kalachnikovs dont laneutralisation n'était que temporaire, a dit François Molins. Mohamed Achamlane, le leader de Forsane Alizza arrêté vendredi, a réfuté "toute intention terroriste", a dit son avocat nantais dans une interview à Presse-Océan.  

Pour Me Poquet, "l'instruction à venir démontrera que les
incursions répétées de la sphère politique dans ce dossier et le traitement
médiatique opportunément orchestré à cette occasion en violation directe du
secret de l'instruction, n'avaient d'autres ambitions que de satisfaire de
manière précipitée des intérêts électoralistes"
.

 

 

Ressources audio liées