Lunel : coup de filet anti-djihadistes, cinq personnes en garde à vue

par mardi 27 janvier 2015 08:24, mis à jour le mardi 27 janvier 2015 à 13h15
Coup de filet anti-djihadistes lancé à Lunel dans l\\\'Hérault
Coup de filet anti-djihadistes lancé à Lunel dans l'Hérault © IDE

Cinq personnes agées de 27 à 45 ans ont été placées en garde à vue ce mardi matin après le lancement d'une opération menée par la DGSI dans cette petite ville à l'est de Montpellier dont une vingtaine de jeunes ont rejoint la Syrie ces derniers mois.

En milieu de matinée, plusieurs quartiers du centre-ville de Lunel étaient encore bouclés même si l'opération était terminée. La filière démantelée ce matin permettait d'envoyer des hommes et des femmes en Syrie. Une mosquée était dans le collimateur de la Justice. Mais on ne sait pas si elle était visée par cette opération. Seule précision : cinq personnes agées de 26 à 44 ans ont été placées en garde à vue.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur l'a confirmé lors d'une conférence de presse en fin de matinée. L'une d'entre elle rentrait de Syrie, l'autre de Turquie. Un des gardés à vue est apparemment de la famille des deux frères tués en Syrie il y a quelques mois. L'un des suspects interpellé tient un bar à Chicha à Lunel, selon une source proche du dossier.  "Ces personnes appartenaient à une filière djihadiste d'endoctrinement" a souligné Bernard Cazeneuve. 

Le préfet avait jugé la situation de la mosquée de Lunel  préoccupante et Driss El Moudni, président du conseil régional du culte musulman, aspire à ce qu’elle redevienne "comme avant" pour que les jeunes, enfin, "comprenne le sens de l’Islam", et dialogue à nouveau sereinement avec les imams.

>> Ecoutez l'interview complète de Driss El Moudni président du conseil régional du culte musulman :

"Il faut que les jeunes comprennent le sens de l'Islam" - Driss El Moudni

"Ce matin, sans avoir prévenu, des brigades spécialisées ont investi certaines rues de Lunel… La ville de Lunel était sous surveillance,  l’opération d’aujourd’hui était donc à sens assez logique", explique le maire de la commune.

L'opération a été menée à Lunel mais aussi dans plusieurs villages voisins de la commune héraultaise. Elle a été menée par des policiers du Raid agissant  dans le cadre d'une information judiciaire dont sons saisis les magistrats antiterroristes de Paris.