Vol de métaux : les éoliennes ont le vent en poupe

par Cécilia Arbona jeudi 29 mai 2014 11:55, mis à jour le jeudi 29 mai 2014 à 12h00
Vol de métaux : des éoliennes ciblées
Vol de métaux : des éoliennes ciblées © Maxppp

Les voleurs de cuivre s’attaquent à présent aux éoliennes, dont le pillage peut rapporter gros. Après les caténaires de la SNCF et les locaux d'EDF, une nouvelle cible est signalée dans plusieurs départements.

Des attaques d’éoliennes ont récemment été repérées dans l’Oise et surtout en Eure-et-Loir où deux éoliennes viennent d'être visitées. C'est l'un des départements les mieux équipés avec 140 moulins à vent géants. L’un des vols s'est produit à Santilly et il inquiète le maire, Jean-Paul Lachaume, d'autant que le parc d'éoliennes n'est pas particulièrement surveillé :

"Nous avons huit éoliennes. Je ne pensais pas que ça pouvait attirer les vandales. Depuis dix ans, on n’avait pas eu ce genre de problème. Il n’y a pas de caméras."

Des vols dangereux 

Pour accéder aux entrailles des pylônes, les voleurs agissent de nuit, s'équipent de lampes torches et prennent beaucoup de risques. Le lieutenant-colonel  Bertrand Depierre, chargé de la Police judiciaire au groupement de gendarmerie d’Eure-et-Loir explique qu’un certain nombre de câbles sont sous haute-tension et donc dangereux pour les malfaiteurs.

"Ils sont obligés de couper l’alimentation électrique de façon à pouvoir travailler sur ces câbles."

Les gendarment adaptent leurs moyens

La gendarmerie dit avoir un certain nombre de moyens à sa portée pour surprendre les éventuels malfaiteurs. Et de citer des véhicules 4x4, des hélicoptères et l’utilisation de la jumelle à vision nocturne.

Le dispositif a permis ces jours-ci de déjouer une attaque d’éolienne. Deux cambrioleurs ont pris la fuite en abandonnant leur butin derrière-eux. Les rouleaux de cuivre volés auraient pu leur rapporter 4.500 euros.    

►►► A ECOUTER : le reportage de Cécilia Arbona

 

 

 

Les éoliennes visitées : le reportage de Cécilia Arbona