Attaque de la Goutte d'Or : l'enquête confiée à la section anti-terroriste

par Rédaction de France Info jeudi 7 janvier 2016 14:12
Le quartier
Le quartier autour du commissariat a été bloqué © RF/ Alice Serrano

Un papier avec un drapeau de Daech et une revendication manuscrite en arabe ont été retrouvés sur l'homme abattu devant le commissariat de la Goutte d'Or, à Paris (18e).

L'homme qui a été abattu par des policiers devant le commissariat du 18e n'a pas encore été identifié. Sur lui, ont été retrouvés un téléphone portable et "un papier sur lequel figurent le drapeau de Daech et une revendication manuscrite non équivoque en langue arabe".

L'enquête se poursuit, pour "tentative d'asassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste". Elle a été confiée à la section anti-terroriste du parquet de Paris.

Peu avant midi, l'homme a été abattu par des policiers à l'entrée du commissariat de la Goutte d'Or dans le 18e arrondissement de Paris. "Il est arrivé en courant vers les deux policiers en faction devant le commissariat. Il les a menacés en brandissant un couteau de cuisine, en criant quelque chose qui pourrait être Allah Akbar" a indiqué Yvan Assioma, policier du syndicat Alliance CGC.

Pendant un moment, les policiers ont même cru qu'il portait une ceinture d'explosifs puisque des fils ressemblant à un dispositif de mise à feu dépassaient de son manteau. Un dispositif qui s'est révélé être factice. L'homme ne portait pas de papiers d'identité sur lui. 
 
Le quartier avait aussitôt été bouclé, les enfants de deux écoles confinés à l'intérieur et les transports en commun provisoirement suspendus. Les métros circulent à nouveau dans le quartier de la Goutte d'Or même si le trafic est resté perturbé sur les lignes 2 et 4, les deux lignes qui circulent dans le secteur.

A REVIVRE ►►► Le récit des événements