Un collégien de 15 ans accuse la police de l'avoir sévèrement tabassé

par jeudi 11 juillet 2013 17:06
Maxppp

L'IGS, la police des polices, vient d'ouvrir une enquête sur des soupçons de bavures commises dans le commissariat du 19eme arrondissement. Un jeune garçon de 15 ans y aurait été frappé lors d'une garde à vue en mai dernier.

Un collégien de 15 ans dit
avoir été victime d'un tabassage lors d'un contrôle d'identité à Paris. L'IGS, la police des polices, a ouvert une enquête.

Le 28 mai dernier, un
collégien fume un joint devant son collège du 19eme arrondissement de Paris. Au même moment, deux policiers
patrouillent autour de l'établissement. Ils aperçoivent l'adolescent,
descendent de voiture. Le collégien jette son joint.

Le contrôle d'identité qui suit dérape très vite. Le collégien est
pris à partie, sans raison, par l'un des fonctionnaires qui le menace avec sa
matraque télescopique et l'attrape très violemment au niveau du cou. Selon
plusieurs témoins, il est menotté et jeté dans le véhicule des forces de
l'ordre, emmené au commissariat du 19ème.

"C'est un
déchaînement de violence gratuite" (William Bourdon, l'avocat de la
victime)

D'après son
témoignage, il subit un véritable passage à tabac de plusieurs policiers :
trois coups de poing au visage, une clé de bras qui se solde par une fracture,
des coups de pieds dans les parties génitales. Pour son avocat, William Bourdon, le
collégien a été "choisi et ciblé", il estime que ces faits sont
"très graves", notamment en raison de son âge et que c'est un
"déchaînement de violence gratuite".

Le jeune homme ressort du
commissariat à la fin de ses 24h de garde à vue avec un bras cassé, des
hématomes, des traces de strangulation et un mois et demi d'interruption
temporaire de travail.

"C'est un véritable défoulement" (William Bourdon, l'avocat de la victime)