Mort de Klaas Faber, deuxième criminel nazi le plus recherché

par Pierre Breteau samedi 26 mai 2012 17:23, mis à jour le samedi 26 mai 2012 à 17h33

D'origine néerlandaise, ce criminel de guerre avait été condamné dans son pays en 1947. Il s'était évadé en 1952 pour se réfugier en Allemagne. Il est mort jeudi à Ingolstadt, dans le Land de Bavière.

Soixante-cinq ans après sa condamnation à mort aux Pays-Bas pour crime de guerre, le deuxième criminel nazi le plus recherché du monde (selon le Centre Simon Wiesenthal) est mort jeudi dernier à l'âge de 90 ans. Le plus recherché est le Hongrois Ladislaus Csizsik-Csatar, il avait organisé la déportation de 15.000 juifs slovaques au printemps 1944.

Klaas Faber, ancien membre du commando SS Silbertanne, avait été condamné à mort aux Pays-Bas en 1947 pour l'assassinat de 22 juifs néerlandais. Sa peine avait été ensuite commuée en prison à vie, il avait surtout réussi à s'échapper en 1952 pour se réfugier dans le petit village de Ingolstadt, en Bavière. Un second procès avait eu lieu en 1957 mais avait abouti à un non lieu, l'accusé vivait paisiblement en Allemagne.

Plus récemment, en 2004, les Pays-Bas avaient essayé de négocier avec l'Allemagne pour que Klaas Faber purge sa peine dans son pays d'accueil, mais cette demande avait été rejetée par la justice allemande, étant donné le non-lieu prononcé par les juges néerlandais en 1957.

En 2010, c'est le tribunal de La Haye qui était revenu à la charge en émettant un mandat d'arrêt européen. Là encore la justice allemande avait refusé l'extradition puisqu'elle n'extrade pas ses ressortissants. Selon la loi édictée par les nazis, le simple fait de servir dans la SS octroyait la nationalité allemande.