Les radars fêtent leurs cinq ans, avec succès

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00
Radio France © Fotolia/ Vincent Le Quere

Ils sont plus de 2.000, bientôt le double, appareils automatiques sur les routes françaises. Et, de l'avis général, ils ont largement contribué à la baisse du nombre de morts sur les routes.

La commune de La-Ville-du-Bois, dans le département de l'Essonne en région parisienne, reste aujourd'hui célèbre comme la première ville ou fut inauguré un radar automobile, sur la route nationale 20.
_ Nous étions alors le lundi 27 octobre 2003.

Désormais, les radars sont plus de 2.000 (2.112 exactement), fixes ou mobiles, sur les routes de France.

Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : en cinq ans, plus de 25,6 millions de PV ont été envoyés.
_ Dans le détail, on sait que sur les contraventions de l'an passé, 52% ont été édités par des radars fixes (soit plus de 3,6 millions en 2007).

[scald=231617:sdl_editor_representation]

Si l'on met de côté les incidents "isolés" que sont les rares erreurs ou les actes de vandalisme, les experts et professionnels du secteur sont d'accord pour reconnaître que le dispositif a eu un impact certain sur la sécurité routière.

Influence sur le comportement

Ainsi, "11.000 vies ont été épargnées et 150.000 blessés évités, très largement à cause des radars", estime Michèle Merli, déléguée interministérielle à la Sécurité
routière, et une baisse de 10% des vitesses moyennes a été observée.
_ Plus précisément, elle détaille que la France est passée d'une tendance à la baisse de 2% du nombre de morts sur les routes à 10% depuis la mise en place des radars.

[scald=231619:sdl_editor_representation]

Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, met plus l'accent sur le changement des comportements et mentalités.
_ Elle cite même le contre-exemple des motards, qui
"n'ont pas bénéficié des mêmes bons chiffres sur l'accidentalité parce que les
radars en position flash arrière ont été mis en place seulement en 2005".

Et le paysage des radars est en constante évolution.
_ Nicolas Sarkozy réclame d'ici à 2012 un objectif de moins de 3.000 morts sur les routes par an, et 500 nouvelles machines doivent être
déployées chaque année dans ce but.

Matteu Maestracci avec agences