Ce sont les douze victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo

par Rédaction de France Info jeudi 8 janvier 2015 07:05
CH
Douze morts dans l'attaque de Charlie Hebdo : deux policiers, huit journalistes, un invité de la rédaction et un agent d'accueil © MaxPPP

L'attaque qui a visé mercredi le journal Charlie Hebdo a fait douze morts, dont deux policiers et huit journalistes. Parmi eux, cinq dessinateurs de la publication dont Charb, Cabu et Wolinski. Onze blessés sont hospitalisés dont quatre dans un état grave.

12 morts, c'est le bilan dramatique de l'attentat perpétré mercredi contre Charlie Hebdo. Deux policiers sont tombés sur le chemin des deux tireurs, à l'assaut du journal satirique. Huit journalistes ont été ciblés par les assaillants, ainsi qu'un invité et un agent d'entretien. Voici la liste des victimes :

Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnier, 47 ans. Le dessinateur dirigeait la publication depuis le départ de Philippe Valls en mai 2009. Il figurait en 2013 sur une liste de cibles publiée par Al-Quaïda.

Charb, le petit jeune de la bande des anciens : Florence Leroy

Jean Cabut, dit Cabu, avait 76 ans. Le père du "beauf", dessinateur, une figure de Charlie Hebdo et de son ancêtre Hara-Kiri. Il dessinait aussi pour le Canard Enchaîné. Le seul regret qu'il avouait était celui de ne pas toujours avoir été assez féroce. 

L’antimilitarisme viscéral de Cabu : Anne Chépeau

Georges Wolinski, 80 ans, dessinateur. Il était de l’aventure depuis Hara-Kiri. "On ne peut pas être un humoriste et croire dans les mensonges de la religion" avait-il-déclaré sur France Info à Philippe Vandel, dans l'émission Tout et son contraire.

Wolinski, figure majeure de l’équipe d’agitateurs : Marion Bernard

Tignous de son vrai nom Bernard Verlhac avait 57 ans, dessinateur, pilier de Charlie Hebdo et de Fluide glacial.

Irrévérencieux au possible, irrésistiblement drôle : les grands traits de la carrière de Tignous avec Thierry Fiorile

Bernard Maris, appelé "Oncle Bernard", âgé de  68 ans, économiste de formation, était journaliste, chroniqueur à Charlie Hebdo et sur France Inter.

Philippe Honoré, dit "Honoré", 73 ans. Dessinateur à Charlie Hebdo, il avait publié son premier dessin à 16 ans, dans le quotidien Sud-Ouest.

Michel Renaud, fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, se trouvait au journal mercredi, pour un rendez vous avec les dessinateurs. Michel Renaud était accompagné par le secrétaire général de l’association, Gérard Gaillard, qui lui a échappé aux tirs en se cachant sous une table. Selon France Bleu Pays d'Auvergne, ils devaient notamment rencontrer Cabu, invité d’honneur du Festival Carnets de voyage en novembre dernier. 

Deux autres membres du journal sont morts, un correcteur, Mustapha Ourrad, ainsi qu'une  chroniqueuse, Elsa Cayat, présentée par le journal Libération comme la "psy" de Charlie Hebdo. Psychiatre et psychanalyste, elle tenait la chronique "Divan" du journal.

A l’entrée des locaux, un agent d’entretien de l'entreprise Sodexo, a été abattu par les assaillants au moment de leur arrivée. Frédéric Boisseau avait 42 ans. 

Parmi les autres victimes, deux policiers, dont Franck Brinsolaro, qui était chargé de la protection de Charb, le directeur du journal. Le  policier du service de la protection (SDLP) avait 49 ans.

Un second policier qui se trouvait sur la route des assaillants mercredi a été tué. Ahmed Merabet, 42 ans, appartenait à la brigade VTT du commissariat du XIe arrondissement.