Fusillade à Sète : deux morts

par Rédaction de France Info samedi 1 décembre 2012 04:17, mis à jour le dimanche 2 décembre 2012 à 19h58
Maxppp

Deux des quatre personnes grièvement blessées dans la nuit de vendredi à samedi à Sète sont décédées samedi soir. Le tireur, excédé par le bruit d'une fête chez des voisins, est toujours en garde à vue. Dimanche le suspect a été mis en examen pour assassinat et écroué.

"Il y avait du sang partout". Témoignages de voisins dans le reportage de Romain Poisot, de France bleu Hérault.  
 

Samedi soir, à quelques heures d'intervalle, le procureur a indiqué que deux personnes sont décédées des suites de leurs blessures : un homme de 42 ans d'abord, le dernier sur lequel le tireur avait fait feu, et un homme de 36 ans ensuite, le locataire de l'appartement où s'est déroulé le drame.

Les deux autres victimes des coups de feu sont toujours à l'hôpital, l'une d'elle, une femme, était samedi en début de soirée toujours entre la vie et la mort.

Le tireur "excédé" par le bruit des voisins

Vers 2h du matin dans la nuit de vendredi à samedi, un Sétois de 49 ans, "excédé" par le bruit venant d'un appartement voisin, a sorti son pistolet automatique, dans un immeuble du centre-ville de Sète. Il est monté à l'appartement où se tenait la fête avant de commencer à tirer, faisant alors deux blessés. L'un a été retrouvé dans l'appartement, l'autre a été secouru dans le couloir.

Le tireur présumé ne s'est pas arrêté à ce premier passage à l'acte. Il a ensuite touché à plusieurs reprises deux autres convives sortis dans la rue. L'un d'entre eux a reçu cinq balles. Pour cette fête d'anniversaire, deux autres adultes se trouvaient dans l'appartement avec un enfant de 3 ans. Ils ont pu se cacher sous une table et donner l'alerte.

"Je descends vous tuer"

L'auteur présumé des coups de feu s'est retranché chez lui où il a été interpellé sans opposer de résistance. Placé en garde à vue, il a raconté le déroulement des faits. Agacé par le bruit, il serait descendu une première fois pour demander à ses voisins de baisser la musique. Devant leur refus, il aurait déclaré "Je retourne chez moi et je descends vous tuer".

Instructeur dans un centre de tir, l'homme de 49 ans possédait chez lui six armes et 5.000 munitions en toute légalité. Il a par ailleurs précisé être sous médicament "parce qu'il ne dormait plus", depuis que ses horaires de travail avaient été modifiés. Il devait commencer à 4h du matin depuis un an et demi.

Dimanche le suspect a été mis en examen pour assassinat et écroué.

Sète: "Excédé par des bruits de fête, il a sorti son fusil de chasse". Le procureur de Montpellier Brice Robin.  
 

Carte de localisation de Sète (Hérault) © IDÉ