Eysines : questions autour de l'enquête

par Grégoire Lecalot mardi 26 juin 2012 14:13
Caroline Blumberg Reuters

Les corps des deux cousins disparus samedi à Eysines, près de Bordeaux, ont été retrouvés ce matin dans la piscine de la maison où ils étaient invités pour une fête d'anniversaire. Depuis trois jours, les enquêteurs ont déployé de grands moyens pour sonder les plans d'eau du secteur, mais ils n'ont examiné la piscine de la maison qu'en surface. Son eau saumâtre ne permettait pas de voir le fond. Désormais, l'enquête repart à zéro.

Zones d'ombre autour de l'enquête sur les deux enfants disparus près de Bordeaux.  
A Eysines, le reportage de Mathilde Lemaire.

C'est une opération de grande envergure qui a été déclenchée il y a trois jours autour des plans d'eau du secteur d'Eysines, où ont disparu Erane et Andy, deux cousins de 7 et 8 ans. Avant leur disparition, les deux garçons avaient exprimé leur désir de se baigner et s'étaient plaints de ne pas pouvoir le faire.

Les recherches avaient repris ce matin avant la découverte des deux corps, vers 9h15. Jusqu'à 200 policiers, agents municipaux et bénévoles ont fouillé les environs. Des bois aux boxes de l'hippodrome, des plans d'eau du secteur au lac de Bordeaux, les équipes ont sondé, exploré, équipés d'une caméra thermique. L'un des sept meilleurs chiens pisteurs de France et son maître, le gendarme Bruno Roumeau, a tenté de retrouver la piste des enfants. Il l'a détectée près d'un collecteur d'eau qui a été exploré par les pompiers.

La piscine sondée plusieurs fois

Mais ce dispositif n'a pas permis de trouver les corps dans la piscine de la maison. Elle a pourtant été sondée plusieurs fois. Son eau saumâtre ne permettait pas de voir le fond. C'est un enquêteur qui a retrouvé les corps flottant en surface ce matin.

A partir de là, toutes les hypothèses sont possibles et l'enquête a été reprise à zéro. Elle est passée de la DDSP à la police judiciaire. Et pour commencer, ce sont les enquêteurs eux-même qui vont être entendus pour tenter de déterminer pourquoi les corps n'ont pas été trouvé plus tôt. Etaient-ils au fond de la piscine ces trois derniers jours, sans que les policiers ne les détectent ? Les corps ont-ils été placés dans la piscine après coup ?

Moïse M'ba, le grand oncle d'Erane et Andy, explique la difficile attente de la famille.  

L'autopsie pratiquée cet après-midi sur les corps d'Erane et d'Andy permettra peut-être au moins de savoir s'ils sont morts noyés. Les victimes présentent-elles des traces de violence ? Mais les médecins légistes risquent de rencontrer des difficultés dues au séjour dans l'eau.