Fusillade : deux personnes en garde à vue après le décès d'une policière

par Rédaction de France Info jeudi 8 janvier 2015 08:27, mis à jour le jeudi 8 janvier 2015 à 18h56
Une policière municipale a succombé à ses blessures après des tirs jeudi avenue Pierre Brossolette à Montrouge, au sud de Paris
Une policière municipale a succombé à ses blessures après des tirs jeudi avenue Pierre Brossolette à Montrouge, au sud de Paris © Hélène Lam Trong/ Radiofrance

Plusieurs coups de feu ont été tirés peu après sept heures jeudi à Montrouge au sud de Paris. Une policière municipale stagiaire, d'une vingtaine d'années, a succombé à ses blessures. Un agent de la voirie a aussi été touché. Deux personnes sont en garde à vue. "A ce stade", il n'y a pas de lien avec l'attentat contre Charlie Hebdo.

Une fusillade a éclaté à Montrouge, au sud de Paris, jeudi matin alors qu'il faisait encore nuit. Une jeune policière stagiaire, touchée par les tirs, est décédée aux alentours de 8 heures, des suites de ses blessures. Elle fait "l'honneur de la Nation" pour le Premier Ministre Manuel Valls.

Un agent de la voirie a aussi été sérieusement blessé. Un homme de 52 ans a été interpellé dans la matinée, mais selon le ministre de l'Intérieur, le tireur est lui toujours en fuite. Un deuxième suspect a été placé en garde à vue. Les faits semblent indépendants de l'attaque menée la veille contre le journal Charlie Hebdo. Lors d'un point presse jeudi soir, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a affirmé : "Aucun élément ne permet d'établir à ce stade un lien" entre l'attentat de Charlie Hebdo et Montrouge".

Deux personnes sont actuellement en garde à vue. C'est la section anti-terroriste du parquet de Paris qui mène l'enquête. L'auteur des tirs était lourdement armé.

Une enquête en flagrance des chefs d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste, tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste, infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste, vol avec arme en relation avec une entreprise terroriste a été ouverte.

Un accident et un vol de voiture

Un accident de la route s'est produit vers 7h30 jeudi matin à hauteur du 91 de l'avenue Pierre Brossolette à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine. Peu de temps après ce qui est décrit comme un simple accrochage, des policiers municipaux sont intervenus. C'est à ce moment-là, qu'un homme armé a tiré et blessé une policière municipale de 35 ans, ainsi qu'un agent de la voirie. La jeune femme est décédée des suites de ses blessures. Un chauffeur-livreur présent au moment de la fusillade s’est aussitôt porté au secours de la policière gisant à terre. Il a expliqué avoir entendu trois coups de feu.

Le témoignage d'un chauffeur-livreur présent au moment de la fusillade

 

Une voiture repérée à Arcueil 

A la suite des tirs, l'homme armé s'est enfui à pied en direction d'une pizzéria. C'est alors qu'il a menacé un automobiliste pour lui voler sa véhicule, une Clio blanche et il a pris la direction d'Arcueil, dans le Val-de-Marne. C'est dans cette commune qu'une voiture suspecte a été retrouvée en fin de matinée. Elle fait l'objet d'analyses afin de vérifier s'il s'agit bien du véhicule qui a servi à couvrir la fuite. De nombreux policiers sont sur place à Arcueil pour les recherches déclenchées après cette découverte. Des interventions ciblées ont aussi été menées à Montrouge, en particulier dans un hôtel. Elles n'ont pour le moment rien donné.

Entre temps, un homme de 52 ans a été interpellé par la police, mais il ne s'agirait pas de l'auteur des tirs. Le ministre de l'Intérieur ayant précisé que "l'auteur des tirs était toujours en fuite". Jeudi, en début de soirée, on apprenait qu'une deuxième personne avait été placée en garde à vue. Son identité n'a pas été précisée.