Crash de deux Mirage 2000 : le matériel français vieillit ?

par Elise Delève mardi 10 juin 2014 14:38, mis à jour le mardi 10 juin 2014 à 14h55
Mirage 2000
Les Mirage 2000 ont été fabriqués dans les années 1990 © Reuters-Jean-Paul Pelissier

Ce mardi, un avion Mirage 2000 des forces françaises s’est écrasé au Niger. L’équipage a pu s’éjecter de l’appareil. "Une panne technique" est à l’origine du crash, tout comme il y a un mois en Meurthe-et-Moselle. Faut-il y voir le signe d’un vieillissement des avions de chasse français ?

Deux crashs de Mirage 2000 en un mois. Mi-mai, un Mirage 2000 s’est écrasé en Meurthe-et-Moselle, sans faire de victime. Un problème technique serait à l’origine de l’accident. Ce mardi, un autre avion de ce type appartenant aux forces françaises s’est écrasé au Niger à la suite "d’une panne technique". Les deux membres d’équipage ont été récupérés sains et saufs.

"En matière d’accident d’avion de chasse, nous sommes à un minimum historique" (Jean-Dominique Merchet, spécialiste de la Défense)

On n’en sait pas encore beaucoup plus sur l’origine du problème technique qui a engendré ce second crash, mais certains se demandent s’il ne faut pas y voir l’effet d’un vieillissement du matériel. Interrogé par France Info, Jean-Dominique Merchet, spécialiste de la Défense, estime que non. "En matière d’accident d’avion de chasse, nous sommes à un minimum historique", explique-t-il, "on est à un accident et demi pour 100.000 heures de vols".

Dans les années 60, rappelle Jean-Dominique Merchet, l’armée de l’air "perdait au moins un avion tous les mois dans un crash". Pour lui, ces deux accidents font partie d’une loi des séries "assez inexplicable sur le plan de la statistique". Il assure que les Mirage 2000, qui datent des années 90 sont "bien entretenus parce qu’ils coûtent très très chers et qu’on n’a pas envie de les perdre dans des accidents".

 

 

Les Mirage 2000 sont "très bien entretenus" (Dominique Merchet, spécialiste de la Défense)