Un homme paralysé remarche après une opération inédite

par Elise Delève mardi 21 octobre 2014 15:07, mis à jour le mardi 21 octobre 2014 à 15h15
A gauche, Darek Fidyka, l\\\'homme paralysé qui réapprend à marcher
A gauche, Darek Fidyka, l'homme paralysé qui réapprend à marcher après deux opérations © BBC

Un Bulgare de 40 ans, paralysé jusqu’à la taille, a retrouvé l’usage de ses jambes après une opération sans précédent de la colonne vertébrale. Des médecins polonais ont utilisé une technique découverte par l’Institut de neurologie de l’university college de Londres. Ils ont prélevé des cellules nerveuses du nez du patient qu’ils ont transplanté sur la colonne vertébrale.

Peut-être une avancée médicale historique. Un homme victime d’une grave lésion de la moelle épinière a réappris à marcher. Un pompier bulgare de 40 ans, qui a violemment été agressé à l’arme blanche il y a quatre ans, a été opéré à deux reprises en Pologne par une équipe de médecins polonais.

"Depuis douze ans, nous menons des recherches sur la possibilité d'aider les patients ayant subi une déchirure totale des nerfs de l'épine dorsale et qui sont condamnés à se déplacer en fauteuil roulant jusqu'à la fin de leurs jours", a expliqué le docteur Tabakow, qui a dirigé l’intervention. 

Des cellules du nez dans le dos

Les médecins polonais ont utilisé une technique découverte par l’Institut de neurologie de l’university college de Londres (UCL). Les chirurgiens ont utilisé des cellules nerveuses du nez du patient qu’ils ont transplanté sur la colonne vertébrale. Ces cellules ont permis aux fibres nerveuses sectionnées de se reconstituer. "L'opération fournit un pont qui permet aux fibres nerveuses sectionnées de grandir au-dessus du vide", a résumé le Pr Raisman de l’UCL, expliquant de façon plus imagée : "Imaginez qu'une partie de l'autoroute entre London et Édimbourg ait été balayée par la rivière. Ce que nous faisons, c'est réparer l'autoroute, et c'est la première fois que cela réussit".
 
Le patient, Darek Fidyka est désormais capable de marcher avec un déambulateur et peut bouger ses hanches. "Quand ça commence à revenir, vous vous sentez revivre, comme si c'était une nouvelle naissance. C'est une sensation incroyable, difficile à décrire", a-t-il expliqué à la BBC

Essai clinique

Pour le docteur Raisman, "cette procédure est une découverte capitale qui, si elle est développée, apportera un changement historique pour les personnes souffrant de blessures de la colonne vertébrale".

Cependant, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale l’Inserm se veut "prudente". Alain Privat, spécialisé dans la reconstruction de la moelle épinière, estime que  l'opération doit être "reproduite pour qu'on puisse en tirer des conclusions", précisant, "seul un véritable essai (clinique) permettra de montrer que c'est bien le fait d'avoir greffé des OEC qui a refait fonctionner la moelle épinière".