Un Anglais jugé pour avoir sorti une enfant de la jungle de Calais : "Est-ce une faute"?

par Franck Mathevon jeudi 14 janvier 2016 07:00
 Rob Lawrie
Rob Lawrie risque cinq ans de prison © REUTERS

Un ancien soldat britannique comparaît ce jeudi à Boulogne-sur-Mer pour avoir tenté de faire passer en Angleterre une fillette afghane de 4 ans réfugiée à Calais, dont une partie de la famille vit près de chez lui à Leeds. C’était le 24 octobre dernier. Cet homme de 49 ans, Rob Lawrie, encourt une peine de 5 ans de prison. Notre correspondant au Royaume-Uni Franck Mathevon l’a rencontré.

 Rob Lawrie a souvent raconté son histoire. Mais sa voix trahit encore son émotion.  "Ça m’a détruit", dit cet homme de 49 ans, corpulent malgré les 18 kilos perdus depuis le 24 octobre. Ce jour-là, après un nouveau séjour à Calais aux côtés des réfugiés, il se tourne vers le visage endormi de Bahar, surnommée Bru, une fillette afghane de 4 ans qu’il connaît bien : "Est-ce que je la laisse ici à souffrir dans la “jungle” ou est-ce que je l’emmène à Leeds près de chez moi où sa famille pourra l’aimer et lui donner une enfance normale ? C’est là que toute pensée rationnelle vous quitte".

Un Anglais jugé pour avoir sorti une enfant de la jungle de Calais : "Est-ce une faute?" - reportage Franck Mathevon

Bru vit seule avec son père qui a plusieurs fois demandé à Rob Lawrie d’emmener sa fille. Cette fois donc, il accepte. Il la cache dans un compartiment de sa fourgonnette mais deux Erythréens se sont glissés dans le véhicule et Rob est arrêté. Sa version des faits est corroborée par tous mais l’ancien soldat a violé la loi. A-t-il commis une faute à ses yeux ?

 
"Je dirais à n’importe qui : 'si vous pensez faire ce que j’ai fait, ne le faites pas, c’est illégal et ça va détruire votre vie'. Etait-ce une faute moralement ? Ça c’est aux autres de le dire".

 
Deux pétitions de soutien en France et en Grande-Bretagne ont rassemblé 120.000 et 53.000 signatures. Rob n’a pas revu Bru mais il a pu réunir l’argent pour lui faire parvenir à Calais une caravane où elle vit désormais avec son père.