A Madrid, une marée humaine mobilisée contre la rigueur

par Guillaume Gaven samedi 15 septembre 2012 13:57, mis à jour le samedi 15 septembre 2012 à 21h06
EPA/ CHEMA MOYA Maxppp

Des centaines de milliers de personnes , venues de toute l'Espagne, ont afflué vers la grande place Colon, pour dénoncer la politique d'austérité menée par le gouvernement actuel, qui cherche à faire 102 milliards d'économies d'ici la fin 2014 pour réduire le déficit.

"Ils veulent ruiner le pays, il faut l'empêcher" proclament les manifestants. Les avenues qui convergent la grande place Colon, en plein coeur de Madrid, sont noires de monde. C'est une marée humaine qui défile contre le plan d'austérité prôné par le gouvernement Rajoy.

Venus de tout le pays, 65.000 manifestants ont défilé par couleur : parents, enseignants et élèves en vert, services de santé en blanc, fonctionnaires en noir, personnes âgées en orange...
Quelque 150 organisations appelaient à la manifestation ce samedi.

Dans leur ligne de mire, les économies décidées par Mariano Rajoy, donc. Déjà, le gouvernement a sacrifié la prime de Noël des fonctionnaires, augmenté les impôts et la TVA, réduit les allocations chômage. L'objectif est de ramener le déficit public, qui a atteint 8,9% du PIB en 2011, à 6,3% cette année, 4,5% en 2013 et 2,8% en 2014.

102 miliards d'économies au total, à faire d'ici la fin 2014, pour réduire le déficit public - qui pourraient ne pas suffire : l'Espagne risque de devoir demander un plan de sauvetage global pour son économie, au prix d'une rigueur encore plus grande. 

 

La grogne s'intensifie en Espagne. Marie-Hélène Ballestero