Le Danemark à la tête de l'Union européenne pour six mois

par Pierre Breteau dimanche 1 janvier 2012 10:19, mis à jour le dimanche 1 janvier 2012 à 13h42
Sebastien Pirlet Reuters

La Pologne vient de finir ses six mois de présidence de l'UE, ce sont les Danois qui prennent la suite. Le royaume est l'un des rares pays européens à être gouverné par un gouvernement de centre-gauche.

Le pays prend ses fonctions dans la plus grande discrétion puisque la cérémonie officielle n'est prévue que le 11 janvier prochain. C'est la 7ème fois que le Danemark assure la présidence de l'Union depuis 1958.

Ce petit royaume de 5,6 millions d'habitant se retrouve en première ligne pour lutter contre la crise. Une bataille qui risque

d'être compliquée puisque le pays est un des neuf à ne pas avoir adopté la monnaie commune. Mais cela ne fait pas peur au

ministre danois des Affaires européennes, Nicolai Wammen : "Il faudra unifier les pays qui sont dans la zone euro et ceux qui sont

en dehors."

Le Premier ministre Helle Throning-Schimdt met en avant la concertation comme "une spécialité danoise", et il vaut mieux

puisque son gouvernement va devoir arbitrer les désaccords prévisibles sur le budget de l'Union pour la période 2014-2020.

Relancer l'économie par la croissance verte

Copenhague compte bien encourager le recours aux énergies renouvelables pour relancer la machine économique sur le

vieux continent : "Chaque euro dépensé dans l'efficacité énergétique assurera des emplois européens" a affirmé l'atypique

ministre du Climat et de l'énergie, Martin Lidegaard.

Le royaume souhaite aussi créer de nouvelles opportunités commerciales pour les entreprises européennes à destination du

Japon, du Canada, de l'Inde ou de la Tunisie. Des pays avec lesquels les échanges sont pour le moment limités.