La lutte contre le trafic de tabac accentuée en France

par Florent Guyotat vendredi 5 septembre 2014 22:58, mis à jour le samedi 6 septembre 2014 à 06h00
La France veut lutter contre le trafic de tabac
La France veut lutter contre le trafic de tabac © MAXPPP

Une nouvelle circulaire est publiée pour lutter contre le trafic de tabac aux frontières. Au-delà de quatre cartouches, il faudra pouvoir prouver que le tabac est destiné à la consommation personnelle.

Le gouvernement publie une nouvelle circulaire pour mieux lutter contre le trafic de tabac. Cela concerne les zones frontalières, et notamment les frontières avec l'Espagne et le Luxembourg, où certains vont acheter des cigarettes à bas prix pour les revendre en France.
 
Et de fait, rien n'empêche un Français d'aller acheter des cigarettes au Luxembourg pour sa consommation personnelle. En revanche, il est interdit de les revendre.
 
Et c'est justement pour ça que les contrôles vont se durcir. Jusqu'à présent, ils n'étaient guère contraignants. Ainsi, on pouvait ramener avec soi jusqu'à dix cartouches de cigarettes sans avoir à se justifier auprès des douaniers.
 
A partir de ce samedi, la limite est ramenée à quatre cartouches de cigarettes. Au-delà de quatre cartouches, les douaniers auront le droit de procéder à un interrogatoire. Il faudra alors se justifier et prouver que le tabac est destiné à la consommation personnelle, et non à être revendu.

Pour le tabac ramené en provenance des pays extérieurs à l'Union européenne, la limite reste inchangée, à pas plus d'une cartouche par personne pour la consommation personnelle.
 
A Bercy, au ministère des Finances, dont dépendent les douanes on annonce pour ce week-end une vaste opération de contrôle près de la frontière luxembourgeoise. Le but est avant tout de se montrer et de sensibiliser la population.
 
L'an dernier 430 tonnes de tabac illicite ont été saisies par les douanes. C'est un record que Bercy voudrait encore améliorer, avec cette nouvelle circulaire.