La Grèce se dote (enfin) d'un gouvernement

par Caroline Caldier mercredi 20 juin 2012 13:31
John Kolesidis Reuters

Les partisans pro-austérité ont réussi à constituer une coalition rassemblant la Nouvelle démocratie, les socialistes du PASOK et le petit parti de la Gauche démocratique. Un gouvernement devrait être désigné ce soir. Le leader conservateur Antonis Samaras a été désigné comme nouveau Premier ministre grec.

 A la veille de la réunion de l'Eurogroupe
qui doit examiner la situation du pays, Athènes veut rassurer. "La Grèce a
un gouvernement, tel est le message que le ministre des Finances (sortant),
Georges Zanias, transmettra à l'Eurogroupe"
, a annoncé le chef de file du
PASOK, Evangelos Venizelos à la presse. Antonis Samaras sera investi dans ses fonctions de chef du gouvernement dès ce mercredi, à l'issue de son entrevue avec le chef de l'Etat, a annoncé la présidence. Vassilis
Rapanos, président de la Banque nationale grecque, est donné au poste de
ministre des Finances.

Avec 129 des 300 sièges du Parlement
monocaméral, les conservateurs de ND devaient s'allier avec les socialistes également
pro-austérité du PASOK, arrivés troisièmes avec 33 députés, ainsi peut-être
qu'avec la petite formation de la Gauche démocratique (17 élus), opposée aux
coupes budgétaires mais disposée à faire le nécessaire pour permettre la
composition d'un gouvernement fort.

Un gouvernement fort pour la "grande bataille"

Car l'ambition de ce nouveau gouvernement est de taille. Il lui faudra en effet affronter l'UE et le FMI pour réviser le plan de rigueur imposé à la Grèce. Rendez-vous est déjà pris au sommet européen des 28 et 29 juin : "à Bruxelles, nous allons livrer la grande bataille pour la révision de l'accord de prêt et élaborer un cadre qui permette d'assurer la relance et lutter contre le chômage, le grand problème du pays", a annoncé Evangelos Venizelos.